Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Si les Jardins botaniques royaux (JBR) se targuent d’être un joyau d’écologie, un paradis sur terre pour les citoyens et les touristes, le salaire des 33 employés de première ligne qui entretiennent ses jardins, les terrains et les bâtiments accuse, depuis plusieurs décennies, un retard croissant sur l’inflation.

« Le salaire du directeur général des JBR a progressé de 40 000 $ entre 2006 et 2014, tandis que celui des employés a été gelé pendant huit des vingt dernières années », explique Sandra Walker, présidente du SCFP de la section locale 5167, le syndicat des employés des JBR. « Nos membres adorent ces jardins, mais la beauté de ceux-ci ne suffit pas à nourrir leur famille », ajoute-t-elle.

Au fil des ans, les employés ont dû accepter des augmentations nulles ou très minimes afin de préserver la santé financière des JBR. En raison de ces sacrifices, leur salaire accuse un grave retard sur l’inflation. Ils tentent de redresser la situation dans la ronde actuelle de négociations. Leur convention collective est échue depuis le 15 janvier 2015. Le syndicat et la direction doivent reprendre les pourparlers le 14 juillet en présence d’un conciliateur provincial. Les travailleurs ont demandé à l’unanimité (100 pour cent) à leur comité de négociation de tout faire, y compris de déployer des moyens de pression si nécessaire, pour corriger l’écart salarial.

« Selon le DG, les JBR ont connu une bonne année 2014, explique Mme Walker. Qui plus est, le nouveau plan stratégique quinquennal devrait positionner les JBR comme chef de file mondial dans la prochaine décennie. Nos membres soutiennent ce plan; ils se démènent pour aider les JBR à tourner la page. À la direction, maintenant, d’aider ses employés en leur accordant des augmentations de salaire conséquentes. »

Pour attirer l’attention sur leurs difficultés économiques, les employés organisent une manifestation qui aura lieu le mercredi 8 juillet à 17 heures, devant l’entrée des JBR, au 680 de la route Plains Ouest à Burlington.

Pour en savoir plus, contactez :

Sandra Walker

Présidente du SCFP 5167
 905-522-0917

Barb Carter

Conseillère nationale du SCFP
 905-575-5411

James Chai

Service des communications du SCFP
 905-739-3999