NS home support workers push back sector-wide privatization

John McCraken | Service des communications du SCFP

Les membres du SCFP du secteur des services de soutien à domicile de la Nouvelle-Écosse affichent un optimisme prudent. La menace de privatisation semble en effet écartée depuis que le nouveau gouvernement libéral de Stephen McNeil a renoncé à lancer des appels d’offres pour confier ces services au secteur privé.

« Nous sommes heureux que le ministre de la Santé, Leo Glavine, ait reculé, du moins pour l’instant. Nous sommes aussi heureux que l’ajout d’une nouvelle catégorie d’emploi à rémunération inférieure pour les aides-soignants ait été écarté », a déclaré la coordonnatrice du secteur pour la Nouvelle-Écosse, Marianne Welsh.

Les membres de plusieurs syndicats du secteur, l’organisme Nova Scotia Citizens Health Network et d’autres alliés communautaires ont uni leurs forces pour défendre les emplois et les fournisseurs de services locaux. Le ministre Glavine a mentionné que les contrats qui seront signés avec les fournisseurs de services dans les prochains mois préciseront les « attentes en matière de rendement ». Le SCFP suit donc la situation de près.

En Nouvelle-Écosse, le SCFP représente les travailleurs du secteur œuvrant pour les employeurs suivants: Region of Queens Home Support, Lunenburg County Home Support Services Society, New Waterford Homemaker Service Society, Victoria County Home Support Workers et Infirmières de l’Ordre de Victoria du comté de Cumberland.