Les salariés syndiqués du Théâtre du cuivre (SCFP 4331), qui relève de la municipalité de Rouyn-Noranda, ont signé une nouvelle convention collective mardi et ont en main un contrat de travail valide jusqu’à décembre 2021.

« Nous sommes très satisfaits de la négociation qui a pu se régler en seulement une rencontre. Les travailleurs reçoivent en moyenne une augmentation de 2,7 % par année », d’expliquer Marjolaine Boutin, conseillère syndicale du SCFP

La section locale représente les salariés qui travaillent au Théâtre du cuivre à titre d’assistant-technicien, agente de communication et aide-technicien.

Mis à part, les clauses salariales, le nouveau contrat d’une durée de 6 ans, modifie l’horaire de travail pour le démontage des installations, pour les spectacles ainsi que pour les modalités de la mise en disponibilité ou appel pour un événement.

La convention collective était échue depuis 31 décembre 2015.

Comptant plus de 110 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit 31 600 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et urbain, ainsi que le secteur mixte.