Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Après le premier anniversaire du système, les Ontariennes et les Ontariens qui dépendent de l’aide sociale n’ont toujours pas obtenu satisfaction, selon les travailleuses et travailleurs de première ligne.

TORONTO – Un an après le lancement d’un système informatique défectueux à Ontario au travail, les salariés à l’échelle de la province continuent de responsabiliser le gouvernement Wynne en ce qui a trait au Système de gestion de l’aide sociale (SAGAS).

Ce mois-ci, les membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) sonnent une fois de plus l’alarme car, après 12 mois, le SAGAS est toujours source de frustration pour les bénéficiaires de l’aide sociale et à l’origine d’incessants maux de tête pour les employés d’Ontario au travail.

« Les membres du SCFP et leurs clients ont vécu une année de turbulence à cause du SAGAS. Toutes les améliorations qui y ont été apportées n’ont pas suffi pour que les travailleurs puissent se remettre à dispenser les services de haute qualité que les Ontariens les plus vulnérables méritent et dont ils ont besoin » a déclaré Carrie Lynn Poole-Cotnam, présidente du Comité de coordination des travailleurs des services sociaux (CCTSS) du SCFP.

Les représentants du SCFP ont complété des sondages. Ils ont commenté les problèmes perpétuels. Ils ont participé au groupe de travail sur le SAGAS, mis sur pied par le ministère des Services sociaux et communautaires.

Malgré cela, les travailleurs de première ligne signalent que peu de progrès a été réalisé à ce jour. Ils demeurent déterminés à faire des difficultés que le SAGAS pose l’une des principales priorités de la Dr. Helena Jaczek, la ministre responsable de ce programme.

Jeudi dernier, au bout d’un an depuis la mise en place du SAGAS à Ontario au travail, les membres du SCFP ont eu recours aux médias sociaux (@cupeontario, #SAMS) pour promouvoir la Journée code rouge. Les membres portaient des vêtements de couleur rouge dans les bureaux d’Ontario au travail pour marquer le premier anniversaire du lancement du SAGAS.

Le Code Rouge fait référence à un rapport interne quotidien sur l’état du SAGAS dans les bureaux d’Ontario au travail, le Code rouge étant indicatif du niveau le plus urgent et dysfonctionnel. Les travailleurs font remarquer que le Code rouge demeure une situation régulière dans les lieux de travail du SAGAS.

Les membres du SCFP cibleront aussi la ministre par l’entremise d’une campagne de cartes postales (It’s Still Code Red for SAMS) (Le SAGAS, toujours en code rouge), qui se déroulera de maintenant jusqu’à la fin de l’année.

« Nous avons été plus que patients » a déclaré Mme Poole-Cotnam. « Après 12 mois de promesses de la part des développeurs du système, du personnel ministériel et de la ministre même, il est temps de réitérer que le SAGAS ne fonctionne pas.

Renseignements :

Carrie Lynn Poole-Cotnam
présidente du Comité de coordination des travailleurs des services sociaux (CCTSS) du SCFP
613-864-1061  

Mary Unan
services des communications du SCFP
905-739-3999, poste 240
647-390-9839 (cellulaire)