ST. JOHN’S, T.-N.-L. – Le syndicat qui représente les employés de première ligne de l’Iris Kirby House affirme que leur mission, qui consiste à fournir des services de transition sûrs aux femmes et aux enfants qui fuient une situation de violence, n’a pas changé d’un iota.

« Avec tous les reportages négatifs dans les médias en ce moment, nous voulons dire à la population que les employés de l’Iris Kirby House se concentrent toujours sur la fourniture de ces services, jour et nuit, et que la qualité des soins et le dévouement du personnel auprès des femmes et des enfants n’ont changé en rien », souligne Ed White, conseiller national du SCFP.

« Il faut aussi mentionner, poursuit-il, que ces employés ne savaient rien des déboires financiers de l’organisme et qu’ils n’y participaient en rien. Leur boulot consiste à assurer un refuge sûr aux femmes et aux enfants en situation familiale vulnérable, pour leur permettre de se bâtir une vie nouvelle exempte de violence. »

La section locale 3762 du SCFP représente une trentaine d’employés de l’Iris Kirby House à St. John’s et de l’O’Shaughnessy House à Carbonear qui sont intervenants en situation de crise.