Dans le cadre de l’Année de la santé et de la sécurité au SCFP, un profil sera publié chaque mois sur scfp.ca afin de souligner le travail des militants en santé et sécurité du SCFP, de même que les gains réalisés dans ce domaine. Cette série sera aussi l’occasion de mettre de l’avant les ressources en matière de santé et de sécurité offertes aux membres et aux sections locales. Cliquez pour des renseignements supplémentaires.

Pour Dolores Douglas, militante en santé et sécurité du SCFP, la formation en santé et sécurité reçue pour la première fois il y a 13 ans a été une véritable révélation quant aux  dangers présents dans son milieu de travail. « Grâce à cette formation, j’ai commencé à voir les choses différemment et à identifier des risques potentiels que je n’avais jamais remarqués, même si j’étais passée par là des centaines de fois », a-t-elle relaté.

Dolores Douglas est commis de bibliothèque à la Bibliothèque publique de Saskatoon et est présentement présidente de la section locale 2669 du SCFP. Elle est également membre depuis peu du Comité national de la justice mondiale du SCFP. Elle a auparavant été vice-présidente du SCFP-Saskatchewan et membre du comité de santé et de sécurité provincial du SCFP-Saskatchewan, en plus de représenter le SCFP au sein de plusieurs autres comités.

Or, il y a plus de 10 ans, elle n’avait aucune idée des dangers présents dans son milieu de travail. Elle ne s’était même pas portée volontaire pour suivre la formation en santé et sécurité. Mais lorsqu’un dirigeant de sa section locale lui a demandé de faire partie du comité de santé et de sécurité au travail, les choses se sont enchaînées. « Cette demande a été le point de départ pour moi » a souligné Dolores Douglas.

Les bibliothèques sont souvent vues comme des environnements de travail calmes, tranquilles et décontractés, mais la perception est souvent loin de la réalité. Les employés de bibliothèque sont exposés à divers dangers en matière de santé et de sécurité, des dangers qui peuvent entraîner des blessures graves. Ces travailleurs risquent en effet de subir des foulures au dos ou de s’infliger des lésions lorsqu’ils soulèvent des boîtes, des livres et des sacs lourds de façon répétitive ou contraignante. De plus, les bibliothèques sont souvent situées dans de vieux bâtiments qui ont une mauvaise qualité de l’air et une mauvaise ventilation. De l’amiante peut même être présente. Lors de rénovations ou de réparations, des fibres d’amiante peuvent ainsi être libérées et constituées de graves dangers pour les travailleurs.

De plus, en raison des nombreuses compressions dans les services publics, les employés de bibliothèque doivent souvent travailler seuls. L’augmentation du nombre des postes occasionnels et à temps partiel fait en sorte que les emplois sont de plus en plus précaires. Les incidents de violence, tant verbale que physique, sont à la hausse dans l’ensemble du secteur.

Malgré tout, Dolores Douglas estime que son milieu de travail pourrait être plus sécuritaire. « Il n’y a aucune raison que quelqu’un se blesse au travail, alors qu’il y a moyen de prévenir les incidents. Lors de nos réunions du comité de santé et sécurité, nous examinons donc les incidents signalés et nous réfléchissons à la façon de les éviter », a-t-elle expliqué.

À Saskatoon, les sections locales du secteur des bibliothèques du SCFP réagissent aux dangers par l’action. La section locale 2669 du SCFP, celle de Dolores, et les comités de santé et de sécurité au travail des bibliothèques publiques de Saskatoon, ont exercé avec succès des pressions auprès du conseil des bibliothèques de la ville et obtenu la présence d’un gardien de sécurité dans une nouvelle succursale. Le conseil n’avait pas prévu de poste de gardien de sécurité. L’action collective a changé les choses.

Pour Dolores Douglas, l’éducation et la sensibilisation sont les premières étapes du processus de prévention. « Si davantage de gens sont formés et conscients des dangers dans leur milieu de travail, nous pourrons en faire plus pour nous assurer que tous les travailleurs soient en sécurité au travail et qu’ils puissent rentrer chez eux heureux et en santé », a-t-elle conclu.

Conscient de l’importance de l’éducation, le SCFP a d’ailleurs lancé une nouvelle série de cours sur la santé et la sécurité, inspirée de la série de cours offerts aux délégués syndicaux. Renseignez-vous sur les ateliers offerts dans votre région.

Des ressources sont aussi disponibles pour aider les employés de bibliothèque et ceux des autres secteurs à éliminer certains des dangers auxquels ils sont confrontés :