Le 17 août en soirée, les cols bleus de Halifax, membres de l’unité 1 de la section locale 108 du SCFP, ont massivement rejeté les propositions de leur employeur à 90 pour cent des voix. Pourtant, l’employeur les menace d’un lock-out. 

« Il faut que la population sache que la Ville a clairement signifié qu’elle préférait déclencher un lock-out plutôt que de chercher à négocier une convention collective équitable, explique Todd MacPherson, conseiller au SCFP. Le mardi 9 août, l’employeur a donné avis à cet effet, même si les parties négociaient encore ce jour-là. »

« Nous sommes à reprendre les négociations au pied levé, précise le président du SCFP 108, Mark Cunningham. Nous souhaitons conclure une entente à la table des négociations et éviter toute perturbation des services, chose qui risque de se produire si la Ville met sa menace de lock-out à exécution. Notre position est claire : nous n’accepterons pas de concessions, même sous la menace. »

Le SCFP 108 est le syndicat des employés de la Municipalité régionale de Halifax. L’unité 1 regroupe plus de 300 cols bleus qui sont manœuvres, préposés à la maintenance des bâtiments, jardiniers, magasiniers, techniciens en signalisation et en marquage, peintres, gens de métier, opérateurs de salle des machines, opérateurs de stations de traitement et employés affectés aux arénas, patinoires et piscines.