the cuban 5Le SCFP se joint au chœur de voix qui s’élèvent des quatre coins du monde pour féliciter les proches du « Cuban Five » et les innombrables militants (dont ceux du SCFP) qui se sont battus pour obtenir la libération de ce groupe de cinq Cubains.

Les cinq Cubains en question se trouvaient aux États-Unis pour surveiller les activités terroristes de groupes et d’organisations qui ciblaient Cuba. Pendant leur séjour, le gouvernement américain les a incarcérés pour espionnage. Il faut savoir que depuis la Révolution cubaine de 1959, Cuba est le pays le plus ciblé par des actes terroristes au monde. Les attaques terroristes y ont fait 3 478 morts et 2 099 blessés. Or, la grande majorité de celles-ci émane de groupes établis dans le sud de la Floride; des groupes tolérés et financés en partie par le gouvernement américain.

Les cinq hommes (Gerardo Hernandez, Ramón Labañino, Fernando Gonzalez, Antonio Guerrero et René Gonzalez) ont enfin pu regagner leur pays. Gerardo, Ramon et Antonio ont été libérés le 17 décembre, après plusieurs années d’incarcération injustifiée. Et leur libération témoigne de la force des mouvements mondiaux de solidarité.

En 2012, le conseil exécutif national du SCFP avait adopté une résolution de solidarité envers les cinq Cubains. D’ailleurs, il avait signé une lettre aux côtés de neuf nobélisés, du président d’El Salvadaor, de Salvador Sánchez Céren, de parlementaires, de chefs religieux et syndicaux, d’avocats, d’intellectuels, d’acteurs, etc.

Nous soutenons toujours notre partenaire syndical à Cuba, la Conférence nationale des syndicats du secteur public (SNTAP), ainsi que le peuple cubain qui aspire à vivre dans un monde juste répondant aux besoins de chacun.