Les plus récentes coupures budgétaires en éducation au Nouveau Brunswick affectent la sécurité des élèves, affirme la section locale du SCFP 380, le syndicat représentant les chauffeurs d’autobus scolaire dans la région de Saint-Jean.

« Le district scolaire Anglophone Sud a éliminé un autobus et depuis, les autobus sont surchargés », a déclaré Christopher Watson, président de la section locale 380 du SCFP.

Selon un récent rapport, un autobus était tellement surchargé que plusieurs enfants étaient contraints de s’asseoir ou rester debout dans les allées. Cet autobus contenait près de 100 élèves à bord.

« Les parents sont en train de dire ce que notre section locale a signalé au District cet été. Il y a des limites à vouloir faire des économies : le district a créé un environnement dangereux pour les élèves et les chauffeurs », a déclaré M. Watson.

« Chaque fois que notre gouvernement ferme une école, cela signifie une augmentation de transport par autobus et donc de nouveaux trajets d’autobus. Cependant, le District en question a aussi coupé au niveau des transports, au point de mettre la sécurité des enfants et des travailleurs en danger », a déclaré Brien Watson, président de la section locale 1253 du SCFP qui représente les chauffeurs d’autobus scolaire dans la province.