Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le syndicat qui représente les employés de bibliothèque de Terre-Neuve-et-Labrador lance une nouvelle campagne publicitaire télévisée qui montre le contraste entre les économies de 1 million de dollars réalisées par suite de la fermeture de 54 bibliothèques et l’indemnité de départ d’Ed Martin.

Wayne Lucas, président du SCFP Terre-Neuve-et-Labrador, a déclaré : « L’indemnité de départ de 1,4 million de dollars est encore plus élevée que les économies provenant de la fermeture des bibliothèques. Comment cela peut-il arriver, de nos jours? »

« Il semble que le premier ministre lui-même était directement impliqué dans cette transaction qui a permis à Martin de se retirer avec élégance – après avoir été congédié par le conseil – pour qu’il puisse obtenir son indemnité », affirme Lucas.

Dawn Lahey, présidente de la section locale 2329 du SCFP, a déclaré : « Le coût moyen du maintien de l’une de ces 54 bibliothèques ouvertes est de 18 500 $. Le ministre de l’Éducation, Dale Kirby, ne croit-il pas que les habitants de l’Île Fogo – ou des dizaines d’autres collectivités qui perdent leurs bibliothèques – valent 18 500 $ par an? »

« Le ministre doit dire à la main-d’œuvre entièrement féminine qui perd ses emplois comment son gouvernement peut justifier l’élimination d’emplois syndiqués avec un salaire décent dans les régions rurales de Terre-Neuve-et-Labrador », a déclaré Dawn Lahey.

Les annonces télévisées seront diffusées à partir du lundi 13 juin sur les chaînes NTV et SRC.