Le syndicat qui représente les employés de bibliothèque de Terre-Neuve-et-Labrador lance une nouvelle campagne publicitaire télévisée qui montre le contraste entre les économies de 1 million de dollars réalisées par suite de la fermeture de 54 bibliothèques et l’indemnité de départ d’Ed Martin.

Wayne Lucas, président du SCFP Terre-Neuve-et-Labrador, a déclaré : « L’indemnité de départ de 1,4 million de dollars est encore plus élevée que les économies provenant de la fermeture des bibliothèques. Comment cela peut-il arriver, de nos jours? »

« Il semble que le premier ministre lui-même était directement impliqué dans cette transaction qui a permis à Martin de se retirer avec élégance – après avoir été congédié par le conseil – pour qu’il puisse obtenir son indemnité », affirme Lucas.

Dawn Lahey, présidente de la section locale 2329 du SCFP, a déclaré : « Le coût moyen du maintien de l’une de ces 54 bibliothèques ouvertes est de 18 500 $. Le ministre de l’Éducation, Dale Kirby, ne croit-il pas que les habitants de l’Île Fogo – ou des dizaines d’autres collectivités qui perdent leurs bibliothèques – valent 18 500 $ par an? »

« Le ministre doit dire à la main-d’œuvre entièrement féminine qui perd ses emplois comment son gouvernement peut justifier l’élimination d’emplois syndiqués avec un salaire décent dans les régions rurales de Terre-Neuve-et-Labrador », a déclaré Dawn Lahey.

Les annonces télévisées seront diffusées à partir du lundi 13 juin sur les chaînes NTV et SRC.