Lundi soir, le conseil municipal d’Essex adoptait une motion encourageant les deux parties à revenir à la table des négociations. Les représentants du SCFP ont profité de l’occasion pour tendre la main au président du conseil de bibliothèque afin de reprendre les négociations mardi ou mercredi. La réponse du président ? « Nous sommes incapables de réunir l’équipe. »

« Il semble bien que l’employeur ne soit pas pressé de mettre un terme à cette grève qui prive la communauté d’importants services bibliothécaires, lance Lori Wightman, présidente d’unité au SCFP 2974. En plus de nous faire débrayer pour un problème fictif fabriqué de toutes pièces par le conseil du comté, voilà que le président de la bibliothèque est incapable de réunir son équipe afin de reprendre les négociations et de résoudre la grève, malgré le fait que le conseil municipal d’Essex presse les parties de reprendre les pourparlers. »

« La population a parlé à ses conseillers municipaux et ceux-ci demandent maintenant au conseil de bibliothèque de retourner négocier, poursuit-elle, mais il semble que le président du conseil de bibliothèque fasse la sourde oreille à la clameur populaire qui réclame la fin de cette grève et la réouverture des bibliothèques. Nous continuerons à demander au conseil d’écouter la volonté de la communauté. Et ce soir, nous serons à l’assemblée du conseil du comté d’Essex pour l’inciter à bouger et à ramener le conseil de bibliothèque à la table pour négocier sérieusement et trouver une issue à ce conflit de travail. »

Les 58 employés de bibliothèque de première ligne sont en grève depuis le 25 juin.