Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

POWELL RIVER – À la veille du début de la médiation avec l’administration municipale de Powell River, la présidente du SCFP 798, Danielle Craigen a mis en garde le maire et le conseil contre le maintien de la proposition précédente du conseil, qui consistait à ne prévoir aucune augmentation des dépenses et des taxes jusqu’en 2019.

« Il semble toujours judicieux de dire aux gens que leurs taxes n’augmenteront pas. Toutefois, la politique de l’augmentation de taxe n’est pas sans conséquence », explique Mme Craigen. 

Mme Craigen mentionne que l’expérience vécue par le très petit nombre d’autres communautés qui ont mis en œuvre un gel des taxes et des dépenses a été négative. Les fonds de prévoyance et autres réserves financières ont été pillés, les services ont été amputés et les services municipaux ont décliné. Elle a aussi averti que le gel de taxe se fera largement au détriment des employés municipaux représentés par le SCFP.

« Les salaires des cadres municipaux ont augmenté et les coûts associés au service d’incendie et de police sont fixés ailleurs sans que le conseil municipal n’ait son mot à dire et ils augmenteront probablement. Cela ne laisse que les membres du SCFP qui, selon toute vraisemblance, paieront le prix de cette politique non seulement financièrement, mais aussi par le biais d’une réduction de la qualité des services, d’une augmentation de la charge de travail et d’une intensification du stress causé par l’insatisfaction du public. »

« Quand le conseil municipal a parlé aux citoyens de Powell River au sujet du maintien des taxes au niveau actuel, on nous a dit que ce projet n’aurait aucun effet négatif substantiel. On ne nous a pas demandé quels services nous étions prêts à voir coupés ou à quelle vitesse nos fonds de prévoyance seraient vidés. On nous a dit que nous pourrions avoir le beurre et l’argent du beurre. Ce n’est tout simplement pas le cas. »

Mme Craigen a parlé des expériences en matière de gel de taxes et de dépenses vécues à Penticton et Abbottsford avec le conseil et a insisté sur le fait que ces deux collectivités ont reconnu que cette politique avait mis à mal leurs services et leur stabilité financière.

La section locale 798 du SCFP représente près de 150 membres qui travaillent pour la ville de Powell River et qui offrent tout un éventail de services aux résidents et aux entreprises de la ville. La convention collective est échue depuis décembre 2012. Les syndiqués ont voté à 98 % en faveur d’une grève le 25 mars. La médiation avec l’employeur commencera le 14 mai.

Pour en savoir plus, communiquer avec :

Danielle Craigen
Présidente de la section locale 798 du SCFP
 604-578-8560

David Fleming
Conseiller national du SCFP
 778-928-7542

Roseanne Moran
Conseillère en communications du SCFP
 778-835-7537