Chaque année, février est le Mois de l’histoire des Noirs, l’occasion de souligner l’apport considérable des personnes d’ascendance africaine à la collectivité. Mentionnons particulièrement leur contribution à la justice sociale, surtout dans les questions de racisme et de discrimination systémique.

Prenons l’exemple de Viola Desmond, une Noire néo-écossaise qui, en 1946, a refusé de prendre place au balcon d’un théâtre pour aller s’asseoir au parterre, dans une section accessible uniquement aux Blancs. Mme Desmond a posé ce geste audacieux neuf ans avant que Rosa Parks soit écrouée pour avoir refusé de céder son siège à un homme blanc dans un autobus de Mongtomery, en Alabama.

Plus récemment, on a assisté à l’émergence du mouvement Black Lives Matter en réaction à la violence policière qu’affrontent les Noirs à travers l’Amérique du Nord, ainsi qu’au profilage racial systématique exercé par les représentants de l’État à tous les paliers de gouvernement. Ce mouvement international dénonce les gestes déshumanisants de l’État et cherche à libérer et à autonomiser les Noirs du monde entier.

À travers le Canada, plusieurs groupes communautaires et sections locales du SCFP organisent des activités sur l’histoire des Noirs pour célébrer ce mois bien spécial.

Nous encourageons tous les membres du SCFP à organiser des activités et à y participer.