La Toronto Environmental Alliance (TEA) a publié un plan en vue d’éliminer les déchets à la Ville de Toronto. Ce document s’intitule Zero Waste Toronto: A Vision for Our City (soit « Toronto sans déchet : une vision pour notre ville »).

Le SCFP 416, qui représente divers employés municipaux, dont ceux de la gestion des déchets, collabore depuis longtemps avec la TEA afin de promouvoir les approches écoresponsables en matière de gestion des déchets.

En ce moment, la Ville de Toronto est en mesure de récupérer 85 pour cent de ses déchets par la réduction, la réutilisation, le recyclage et le compostage. Selon la TEA, on pourrait pousser ce taux à 100 pour cent en adoptant quelques mesures, dont celles-ci :

  • réclamer un accès équitable aux bacs verts de collecte des matières organiques dans tous les édifices, y compris là où les gens vivent, travaillent, étudient et jouent;
  • réduire le gaspillage alimentaire à la source en remettant les aliments non désirés aux organismes sociaux et en pratiquant le compostage à l’échelle communautaire;
  • disposer des matières toxiques d’une manière sécuritaire et soutenir la transition vers des alternatives entièrement inoffensives.

Pour obtenir la participation des citoyens à ce plan « zéro déchet », la TEA propose, entre autres, d’améliorer les programmes d’éducation citoyenne. Les membres du SCFP occuperaient une fonction centrale dans l’élimination des déchets à Toronto, tout en promouvant une économie dynamique et circulaire.

On peut lire le rapport de la TEA (en anglais seulement) ici.