Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

L’Edmonton Women’s Shelter et la section locale 3341 du SCFP ont le plaisir d’annoncer la ratification d’une nouvelle entente qui offre aux employées des refuges pour femmes de l’Alberta leur premier régime de retraite.

L’entente couvre environ 45 employées des trois établissements exploités par l’Edmonton Women’s Shelter, également connu sous le nom de Refuge WIN. Les employées comprennent des travailleuses d’intervention en cas de crise, des travailleuses des services d’approche, des préposées à l’entretien ménager, le personnel de soutien des enfants et le personnel administratif.

« Un régime de retraite donne à nos employées une meilleure sécurité d’emploi », dit Tess Gordey, directrice générale du Refuge WIN. « Nous comprenons les problèmes d’équité entre les sexes auxquels les femmes sont confrontées sur le marché du travail, et nous nous sommes toujours efforcées d’obtenir les ressources financières nécessaires pour faire la promotion de l’équité dans notre secteur. Notre succès nous aide à recruter et maintenir en poste des travailleuses qualifiées et assure la stabilité de notre milieu de travail. Les femmes et les enfants qui fuient la violence familiale en bénéficieront grâce à une amélioration de notre expertise, de nos meilleures pratiques et de notre leadership. C’est une situation gagnante pour WIN. »

Le régime de retraite, qui est un régime de retraite multisecteur, est un régime unique que le SCFP et l’Union internationale des employés des services ont innové il y a près de 15 ans pour combler le manque de prestations de retraite dans les milieux de travail à prédominance féminine.

La section locale 3341 du SCFP a défendu le bien-fondé d’un régime de retraite multisectoriel pour les employées du refuge qu’elle représente.

« Les régimes de retraite sont rares chez les organismes à but non lucratif, particulièrement chez les refuges », a déclaré Marle Roberts, présidente du SCFP de l’Alberta. « Le régime de retraite multisectorielle a rendu cela possible, ce qui a permis une immense victoire. Ces régimes de retraite permettent aux employées de prendre leur retraite dans la dignité. Elles sont généralement des travailleuses sous-payées qui font leur travail pour aider les autres femmes parce qu’elles se font du souci pour elles », a déclaré Marle Roberts. « Le SCFP prône la sécurité de la retraite pour “toutes et tous” en continuant de négocier des régimes de retraite en milieu de travail et en appuyant l’expansion du RPC ».

Pour plus de renseignements, communiquez avec :

Paula Arab
Communications du SCFP
 403-889-9128