Consœurs et confrères,

Notre troisième trimestre de 2013 a été marqué par d’importants événements nationaux et internationaux.

Plusieurs municipalités de l’Alberta, dont la ville de Calgary, ont subi de graves inondations survenues sans avertissement, qui ont causé d’importants dommages et obligé des dizaines de milliers de personnes à évacuer leur foyer.

Les membres du SCFP ont lutté contre les inondations et aidé à l’évacuation des sinistrés.  Ils ont reçu pour cela les félicitations bien méritées des responsables municipaux et provinciaux.  Le SCFP-Alberta, de nombreuses sections locales de l’Alberta, le SCFP-Colombie-Britannique et notre syndicat national ont aussi offert des dons pour l’aide d’urgence.

Au début de juillet, la petite ville de Lac-Mégantic, au Québec, a été dévastée par un train rempli de carburant qui a explosé en plein cœur de son secteur des affaires.  Le SCFP-Québec et le SCFP national ont tous deux contribué au fonds créé pour la ville.  En plus des vies perdues et de la destruction du centre-ville de Lac-Mégantic, cette tragédie soulève d’importantes questions sur la réglementation dans le transport ferroviaire et sur son niveau de sécurité.

Sur la scène internationale, les espoirs suscités par ce qu’on appelait le printemps arabe se sont envolés avec la violence dans précédent qu’a connue l’Égypte dans la foulée de la chute du gouvernement Morsi.  Avec la guerre civile qui fait rage en Syrie, la situation est plus instable que jamais dans la région du Moyen-Orient.

Derrière toutes les images bouleversantes que nous voyons chaque soir aux nouvelles, il y a la misère causée par la montée en flèche des prix des aliments et du chômage, une misère qui touche tant les travailleurs que les familles et les collectivités de la région.  Des pressions semblables ont donné lieu à des manifestations de masse en Turquie et au Brésil au cours des derniers mois.

Au SCFP, les négociations se poursuivent à plus de 1 500 tables dans un contexte d’austérité et de restriction.  Comme le souligne le présent rapport, l’activité de grève et de lock-out a été minime, mais le climat des négociations demeure difficile.

À Regina, une coalition de citoyens a obligé le conseil municipal à tenir un référendum sur un projet d’usine de traitement des eaux usées en PPP.  Les membres et les retraités du SCFP jouent un rôle actif dans la campagne, qui se terminera avec le référendum du 25 septembre 2013.

Le week-end de la fête du Travail, j’ai eu le plaisir d’assister au congrès de fondation d’Unifor, la fusion réussie entre les TCA et le SCEP, le plus grand syndicat du secteur privé au Canada.  Nous espérons que bon nombre de travailleurs non syndiqués voudront y adhérer.

Enfin, ce mois-ci (le 24 septembre 1963 pour être exact), il y aura 50 ans que notre syndicat, le SCFP, a été fondé.  Nos divisons provinciales et de nombreuses sections locales ont organisé diverses célébrations tout au long de l’année.  Le point culminant de ces activités sera notre congrès national à Québec, du 21 au 25 octobre 2013.

Je sais que vous vous joindrez à moi pour offrir vos remerciements les plus sincères aux consœurs et confrères, membres du personnel et militants de la base dont les luttes et la vision ont fait du SCFP le plus grand et le meilleur syndicat au pays.  Comme toujours, je remercie aussi chacun de nos militants et membres de notre personnel pour tout ce qu’ils font au nom des membres du SCFP.