Consœurs et confrères,

Le deuxième trimestre de 2013 a été très rempli pour notre syndicat, qui fête cette année son 50e anniversaire.

Huit de nos dix congrès de divisions provinciales ont eu lieu pendant cette période.  Le confrère Charles et moi avons le privilège d’assister à ces importants rassemblements et, ce printemps, nous avons  rencontré des centaines de nouveaux et jeunes délégués en plus de participer à de nombreuses célébrations du 50e anniversaire qui rendaient hommage à celles et ceux qui ont bâti notre syndicat.

Nous avons tous été déçus par le résultat des élections en Colombie-Britannique, malgré les immenses efforts déployés par les militants du SCFP dans cette province.  Je suis heureux de signaler l’élection de notre ancienne présidente nationale, la consœur Judy Darcy (New Westminster), et la réélection de la consœur Kathy Corrigan (Burnaby-Deer Lake), recherchiste au SCFP.

L’Ontario a évité des élections provinciales grâce à l’adoption d’un budget provincial lourdement influencé par le NPD-Ontario.

Les négociations collectives se sont poursuivies partout au pays et les membres ont obtenu de bonnes conventions, sans concessions.  Comme le montrera le présent rapport, nous voyons plus de votes de grève et quelques grèves dans le climat d’austérité actuel.

Pour soutenir ses membres aux piquets de grève, le Conseil exécutif national a approuvé, à sa réunion de juin, une résolution visant à augmenter les indemnités de grève, résolution qui sera présentée à notre congrès national cet automne.

La scène fédérale a été dominée par le scandale du Sénat, dans lequel trois sénateurs conservateurs et un sénateur libéral sont sous enquête.  Le scandale a atteint le bureau du premier ministre, et son chef de cabinet, qui avait offert un paiement controversé de 90 000 $ au sénateur Mike Duffy, a dû démissionner.

Le comité des finances du Sénat étudie présentement le projet de loi C-377.  Quelle ironie que le Sénat canadien, l’entité la moins transparente au Canada, se penche sur la nécessité de faire contrôler le mouvement syndical canadien par le gouvernement!

Le 30 mai, à Toronto, le confrère Charles et moi avons assisté à la conférence de presse tenue par les TCA et le SCEP pour annoncer le nom du nouveau syndicat qui naîtra de leur fusion cet automne.  La nouvelle organisation s’appellera UNIFOR (facebook.com/UniforCanada).

Le nouveau syndicat sera officiellement lancé au congrès de fusion qui aura lieu le week-end de la fête du Travail.

Comme toujours, je remercie sincèrement le personnel et les membres du SCFP pour les efforts constants qu’ils déploient jour après jour pour les travailleurs.