Philippe Gagnon | Service des communications du SCFP

election- ballot box

Lors de la prochaine campagne électorale fédérale, le SCFP et ses membres doivent s’impliquer pour améliorer la qualité de vie de tous les Canadiens.

« Les gouvernements conservateurs et libéraux répètent, depuis trop longtemps, qu’on doit se contenter de moins. Il est temps de mettre fin aux politiques qui n’aident que les riches et les gens qui entretiennent de bonnes relations. Comment? En votant pour des mesures qui profiteront aux travailleurs, à leurs proches et à leurs commu­nautés. »

« Pendant la campa­gne électorale, le SCFP et ses alliés du mouvement syndical réclameront donc des améliorations sur quatre fronts : les garderies, les retraites, la santé et l’emploi. En 2015, nous pouvons élire un gouvernement qui fera les changements qui comptent aux yeux des travailleurs »,  a déclaré le président natio­nal du SCFP, Paul Moist.

Garderies

Partout au pays, les parents travaillent fort et font des sacrifices pour assurer à leurs enfants un bon départ dans la vie. Malheu­reusement, le coût des places en garderie fait exploser le budget de bien des familles. De plus, ce sont souvent les femmes qui en paient le prix, s’absentant du travail ou, pire, acceptant un poste inférieur parce qu’elles ne trouvent pas de place fiable en garderie. Nous avons besoin de places fiables. Il est temps de mettre sur pied un réseau national de garderies.

Retraites

pension. seniors

On dénombre plus de 11 millions de Canadiens sans régime de retraite au travail. Moins du quart des Canadiens cotisent à un REER. Notre pays fait face à une incontestable crise des retraites. La solution la plus efficace et abordable consiste à bonifier le Régime de pensions du Canada. Les gens ont droit à la dignité à la retraite. Bonifions le Régime de pensions du Canada et protégeons les régimes de retraite au travail.

Santé

Après 25 ans de négligence fédérale, le système de santé public tombe en ruine. Cinq milliards de Canadiens n’ont pas de médecin de famille et la population vieillit. Il faut agir tout de suite. Pour assurer à tous les soins de qualité dont ils ont besoin, il faut annuler les compressions budgétaires de 36 milliards de dollars des Conservateurs. Il est également temps de se doter d’un régime national d’assurance-médicaments. Il faut aussi procéder à des investissements ciblés dans les soins palliatifs, les soins à domicile et la santé mentale pour offrir au personnel soignant le soutien dont il a besoin et, aux aînés, des soins abordables de qualité dans le confort de leur foyer.

Emploi

jobs, library

Les travail­leurs ne profitent pas de l’économie actuelle. Les intérêts corporatistes poussent les salaires vers le bas, alors que ceux-ci stagnent déjà depuis longtemps. Et alors que les familles peinent à joindre les deux bouts, on coupe les services publics dont elles ont besoin. Nous avons besoin d’emplois décents, de renforcer les services publics qui font tourner l’économie et d’un régime fiscal où chacun, même les compagnies, paie sa juste part.

« Alors que l’écart salarial se creuse, que les services publics s’amenui­sent, que les perspectives d’emploi de nos jeunes s’assombrissent, les travail­leurs ont besoin d’un véhicule politique fort, d’un parti qui a le sort des travailleurs à cœur. Avec Thomas Mulcair et le NPD, nous pouvons voter pour le vrai changement et l’obtenir »,  a conclu Paul Moist.