Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Après le typhon dévastateur qui a frappé les Philippines en novembre, le SCFP a appuyé les efforts de secours et de reconstruction sur le terrain. Le SCFP a remis 25 000 dollars à Oxfam Canada et 5000 dollars à COURAGE, notre syndicat partenaire aux Philippines. Le SCFP-Colombie-Britannique a aussi donné 10 000 dollars à COURAGE.

Le SCFP est toujours membre actif de l’Internationale des services publics (ISP), une fédération syndicale mondiale qui compte 20 millions de membres. Cette année, nous avons collaboré, par l’entremise de l’ISP, avec des syndicats du secteur public du monde entier dans des dossiers relatifs au commerce, aux régimes de retraite, à la fiscalité équitable et à la justice en matière d’eau.

Le SCFP a aussi été l’hôte de la rencontre qui a regroupé les syndicats canadiens affiliés à l’ISP en février. Le Fonds justice mondiale du SCFP soutient présentement neuf projets entrepris en Colombie, au Honduras, au Nicaragua, à Cuba, en Birmanie et aux Philippines. Les divisions du SCFP de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador financent un projet qui a permis de tisser des liens entre leurs membres et les travailleurs des eaux colombiens qui luttent contre la privatisation. La présidente du syndicat colombien des travailleurs des eaux SINTRACUAVALLE, Margarita Lopez, a pris la parole aux congrès des divisions de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve (voir photo ci-haut). 

Cette année, le SCFP a aussi été représenté au sein de différentes délégations d’observation, de défense et de solidarité touchant de nombreux enjeux importants, dont l’extraction minière au Mexique, la solidarité entre travailleurs et les droits syndicaux en Colombie, l’assassinat et la persécution de travailleurs du secteur public aux Philippines, l’observation des élections au Honduras et l’examen du bilan du Canada en matière d’accès à l’eau aux Nations Unies.

Au congrès national, les membres du SCFP ont échangé avec des syndicats et des mouvements sociaux internationaux grâce à la présence d’invités d’Afrique du Sud, des Philippines, du Honduras, duRoyaume-Uni, des États-Unis et de l’ISP. Après le congrès, le président de COURAGE, Ferdinand Gaite, a rencontré des membres du SCFP et de la communauté immigrante philippine à Montréal, Ottawa, Winnipeg et Vancouver.

À la fin de novembre, le SCFP a aussi été un des deux commanditaires de la tournée de la militante syndicale Kalpona Akter du Centre de solidarité des travailleurs du Bangladesh. Cette tournée visait à recueillir des appuis pour les travailleuses et travailleurs du vêtement bangladais, dans la foulée de l’effondrement de l’édifice de la Rana Plaza. Survenue cette année, cette tragédie aurait pu être évitée.

En 2013, le SCFP a aussi appuyé les luttes de travailleurs pour la libre négociation collective et les droits syndicaux au Brésil, en Corée et en Turquie, en plus d’exiger la libération des activistes canadiens Tarek Loubani et John Greyson, emprisonnés en Égypte. Le SCFP a aussi appuyé deux étudiants nigérians de l’Université de Regina menacés d’expulsion parce qu’ils ont travaillé à l’extérieur du campus sans permis de travail.