Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

NANAIMOBC – Aujourd’hui, le président du SCFP 606, Rob Zver, a invité la commission scolaire 68 (Nanaimo-Ladysmith) à revoir son budget et à allouer un montant adéquat aux services de soutien à l’éducation. Malgré un excédent budgétaire de 1,7 million de dollars en 2015, la commission vient d’adopter un budget qui impose de fortes compressions au service des installations. On parle ici d’abolition de postes de concierges, de charpentiers, d’électriciens, et d’employés affectés à la maintenance et à l’entretien des terrains.

« Les élèves ont besoin d’écoles propres et sécuritaires, a-t-il déclaré. En coupant dans les installations et la maintenance, on met ces enfants à risque, ce qui est insensé considérant qu’on dispose d’un excédent budgétaire. »

Selon M. Zver, les coupes envisagées feront en sorte que chaque concierge devra nettoyer chaque jour un espace équivalent à 40 résidences de taille moyenne. Sans parler d’assurer la sécurité des lieux. En ce moment, les membres SCFP 606 s’occupent déjà d’un des plus grands espaces en Colombie-Britannique.

M. Zver a souligné que ces compressions risquent d’exposer les élèves à des écoles sales, en plus de mettre en péril l’entretien préventif d’édifices vieillissants. De plus, ces coupes compliqueront le maintien de la sécurité dans les écoles. Un édifice qu’on ne répare pas rapidement, un terrain qu’on n’entretient pas adéquatement mettent les enfants en danger. « C’est sûr qu’il va y avoir un impact. Les écoles seront plus sales et les terrains moins sécuritaires. »

« J’invite la commission scolaire à investir une partie de l’excédent prévu dans le budget de fonctionnement de l’année en cours, au lieu de procéder à ces compressions », a déclaré M. Zver avant d’ajouter qu’il est « déséquilibré » de réduire encore plus les services de soutien en période d’excédent budgétaire.

La commission scolaire 68 a déjà en réserve un excédent de 4,1 millions de dollars provenant d’années antérieures. « La commission veut garder cet argent pour des jours plus sombres, a conclu M. Zver. Or, le jour n’est pas seulement sombre; on ne voit plus rien du tout. »

Le SCFP 606 représente tous les employés affectés au soutien éducatif à la commission scolaire 68 (Nanaimo-Ladysmith), à l’exception du personnel exclu.

Pour en savoir plus, contactez :

Kirk Oates

Conseiller national du SCFP
 250-802-2059



Rob Zver

Président du SCFP 606
 250-729-0842



Janet Szliske

Conseillère en communications du SCFP
 604-454-7293