Au moment où le conseil des bibliothèques du comté d’Essex se prépare à se réunir pour la première fois depuis le début de la grève des bibliothèques, le 25 juin, les employés de bibliothèque en grève exhortent le conseil à agir dans l’intérêt des usagers des bibliothèques de la collectivité au lieu de suivre aveuglément la directive injustifiable sur les modifications apportées aux congés de maladie par le conseil du comté d’Essex.

« Le conseil des bibliothèques se réunit enfin aujourd’hui, au 54e jour de grève », a dit Lori Wightman, porte-parole de la section locale 2974 du SCFP. « Je pense qu’on est en droit d’espérer que les membres du conseil se rendent compte finalement qu’ils doivent se réunir et faire quelque chose pour régler cette grève. Cependant, nous savons aussi qu’il s’agit du même comité qui suit aveuglément la directive du comté d’Essex sans se préoccuper des coûts humains pour notre communauté qui a été privée de services de bibliothèque pendant tout l’été. »

Les 14 succursales de bibliothèque du comté d’Essex sont fermées depuis la fin de juin, depuis que le conseil des bibliothèques a poussé les 58 employés de bibliothèque à faire la grève en raison d’un problème imaginaire qui selon la direction des bibliothèques ne représente pas un problème dans les bibliothèques. Depuis le début de la grève, le conseil des bibliothèques n’a fait aucune tentative pour modifier sa position concernant les congés de maladie, qui a entraîné la grève.

« La direction des bibliothèques a admis que la modification apportée aux congés de maladie était une directive du comté d’Essex et que sa position était coulée dans le béton », a indiqué Lori Wightman. « Nous demandons au Conseil des bibliothèques d’agir de façon appropriée et de remplir son mandat, qui consiste à promouvoir et offrir des services de bibliothèque dans le comté d’Essex, et non de fermer les bibliothèques pour participer aux manigances du comté. »

« La direction a révélé que le nouveau programme de congés de maladie ne permettra pas de faire des économies et qu’en fait l’administration de ce programme coûtera plus cher. Alors, pourquoi fermer les bibliothèques pour un changement qui n’aide personne? », a demandé Lori Wightman. « Maintenant que les membres du conseil se réunissent enfin, nous tenons à leur rappeler leur devoir de représenter les intérêts des usagers des bibliothèques de notre collectivité et qu’ils doivent s’opposer au conseil du comté et lui déclarer que son nouveau programme de congés de maladie n’a pas de sens. Le conseil doit retirer sa proposition insoutenable concernant les congés de maladie pour que les deux parties puissent négocier efficacement et résoudre cette grève, afin que nos bibliothèques puissent à nouveau ouvrir leurs portes. »

Pour plus de renseignements :                                                         

Lori Wightman
Porte-parole de la section locale 2974 du SCFP
 519-890-1932

Suzanne Hawkins
Conseillère syndicale du SCFP
 226-347-0242

James Chai
Communications du SCFP
 416-458-3983