Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

TORONTO, ON – Alors que nous sommes à la veille d’une élection fédérale, le SCFP-Ontario encourage les travailleurs à s’impliquer politiquement et à voter pour un parti qui favorisera les travailleurs plutôt que les banquiers.

« Le gouvernement de Stephen Harper a outrepassé sa date de péremption. Et l’élection provinciale nous a appris qu’il est important de voter en faveur d’un changement positif, et non pas seulement de se prononcer contre une mauvaise idée », a déclaré le président du SCFP-Ontario, Fred Hahn.

« Kathleen Wynne faisait campagne comme une politicienne progressiste. Or, depuis son élection, le gouvernement libéral ontarien a fait un virage à 180 degrés. Partout dans la province, nous assistons à des fermetures d’hôpitaux, nous voyons des familles qui luttent pour trouver des services de garde abordables, nous vivons une crise dans nos écoles qui provoque de vives réactions chez les travailleurs de l’éducation, et en plus, le gouvernement de Wynne a un penchant pour la vente de biens publics comme Hydro One, et ce, à l’encontre de ce que les Ontariens veulent », d’ajouter Hahn.

Le chef libéral Justin Trudeau a clairement l’intention de suivre le même plan de match (axé sur la privatisation) que Kathleen Wynne. C’est un plan de match qui a provoqué des scandales plusieurs milliards de dollars, comme l’annulation de projets de centrales gazières, le scandale des ambulances aériennes Ornge, le projet cybersanté et plusieurs autres. Et la privatisation d’Hydro One est un coûteux scandale qui se développe sous nos yeux, prévient Hahn.

« À cause de ses attaques contre les droits des travailleurs, ses lois anti-démocratiques comme le projet de loi C-51 ainsi qu’une liste de scandales qui fait un mille de long, le gouvernement Harper doit disparaître. Mais il est tout aussi clair que les libéraux font campagne d’une façon, mais qu’une fois élus, ils répondent à Bay Street et non pas aux citoyens », rappelle Hahn.

« Le 19 octobre, les travailleurs auront une réelle opportunité de voter pour bâtir le Canada que nous voulons et que nous méritons, en utilisant nos voix et nos votes pour faire élire Thomas Mulcair et le NPD. »

Les années d’austérité que nous ont fait vivre les conservateurs fédéraux et les libéraux provinciaux ont rempli les poches des super-riches, mais les travailleurs ont été laissés loin derrière.

« Les gouvernements fédéral et provincial ont manqué de respect aux personnes qui travaillent, en particulier ceux qui tentent de survivre avec de faibles salaires et des emplois précaires. Nous voyons cela dans nos écoles avec un gouvernement qui a une fois de plus ignoré les travailleurs de soutien en éducation, soutient la secrétaire-trésorier du SCFP ontarien, Candace Rennick. Il est grand temps pour nous d’exiger un gouvernement qui travaille pour tout le monde. Je ferai donc du bénévolat pour aider à faire élire Tom Mulcair et le NPD. »

Hahn et Rennick mèneront ensemble la délégation de membres du SCFP à l’occasion du défilé annuel de la fête du Travail à Toronto, et ils seront disponibles pour des entrevues.

Le défilé sera lancé à 9 h 30 au coin de la rue Queen et de l’avenue University. Il suivra la rue Queen jusqu’à la rue Dufferin, puis bifurquera vers le sud à la CNE.

Le SCFP est le syndicat de la communauté ontarienne. Ses quelque 250 000 membres fournissent des services publics de qualité sur lesquels nous pouvons compter, dans chaque région de la province, tous les jours. Les membres du SCFP-Ontario sont fiers de travailler dans des domaines comme les services sociaux, les soins de santé, les municipalités, les conseils scolaires, les universités et les compagnies aériennes.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Craig Saunders
Service des communications du SCFP
 416-576-7316