RICHMOND – Plus d’une centaine de membres du SCFP ont participé à la conférence qui s’est déroulée du 11 au 13 mai, à Richmond. Le thème de la conférence, Disrupt and Transform (Perturber et transformer), bien connu des militants syndicaux, fait référence à un monde en mutation rapide et vise à examiner le rôle social des bibliothèques dans le bien public.

« Les membres du SCFP avaient un profil plus élevé à la conférence de cette année, en partie en raison du nombre croissant des membres des bibliothèques dans les sections locales du SCFP à l’Association des bibliothèques de la Colombie-Britannique (ABCB) », a déclaré Karen Ranalletta, vice-présidente générale du SCFP C.-B. et présidente du comité des bibliothèques du SCFP C.-B. « Le grand nombre d’employés de bibliothèque présents, tant à titre de présentateurs que de participants, a fait une grande différence. »

Paul Faoro, président du SCFP C.-B., dans son allocution aux délégués, a déclaré : « Tout comme l’éducation publique, les bibliothèques, lorsqu’elles sont correctement financées, dotées en personnel et gérées, constituent un facteur d’équité efficace dans nos communautés, notre province et notre pays ».

Le SCFP C.-B., commanditaire principal de la conférence de l’ABCB, était l’hôte de la réception du président pour tous les délégués. La réception a fourni l’occasion de visiter le salon, d’établir des liens avec des employés de bibliothèque, et de converser avec la direction et les syndics.

Environ 120 participants, notamment des membres du SCFP ainsi que des syndics, des employés et des directeurs de bibliothèque, ont visité le kiosque du Comité des bibliothèques du SCFP C.-B. Le matériel offert au kiosque comprenait des listes de livres et de films recommandés par les employés de bibliothèque pour les adultes et les enfants, des épinglettes et des sacs de livres. Tout le monde a visiblement apprécié la participation du SCFP.

Le SCFP a également animé une séance sur l’évolution du rôle des bibliothèques et les problèmes de santé et de sécurité des employés de bibliothèque. Les présentateurs, Ranalletta et Zoe Magnus, coordonnateur du secteur des bibliothèques du SCFP, ont présenté le rapport sur la santé et la sécurité et animé la séance de questions et réponses qui a suivi.

Le rapport approfondi de Sarah St. John, conseillère à la recherche du SCFP, comprenait les résultats d’un sondage et des entrevues avec des employés de bibliothèque de plus de 50 communautés et de 45 sections locales de la C.-B. Les 65 délégués présents à la séance ont exploré les enjeux de santé et sécurité et d’ergonomie en examinant les réponses et les témoignages des employés de bibliothèque documentés dans le rapport. Le rapport contenait l’analyse des solutions possibles, en soulignant que le simple fait de commencer par établir les priorités de la résolution des problèmes et de discuter de ces questions est en soi un pas dans la bonne direction.

Également à la conférence, Lise Kreps, membre de la section locale 23 du SCFP, a reçu le Community Story Award du Club de lecture d’été de la C.-B. Ce prix est décerné chaque année à une personne dont l’histoire illustre le mieux l’impact du Club de lecture d’été au sein d’une communauté. Kreps, bibliothécaire à la bibliothèque de Metrotown, à Burnaby, a remporté le prix pour le texte qu’elle a soumis au sujet d’une mère qui apprend l’anglais et ses deux filles qui lisent leurs livres en anglais ensemble tous les jours pendant au moins une demi-heure. La famille adore la bibliothèque!

Ranalletta a affirmé que les employés de bibliothèque sont passionnés par les bibliothèques et se sont engagés à maintenir véritablement publics les services de bibliothèque.

La conférence a reflété les valeurs du SCFP à partir du discours d’ouverture jusqu’au discours de clôture.

Cory Doctorow, journaliste canadien, auteur de science-fiction et blogueur, a appelé les bibliothèques les « clubhouses of resistance (pavillons de résistance) ». Dans son discours, il a parlé de la protection de la vie privée et de la collecte des données, et du fait que les employés de bibliothèque sont à la fois les défenseurs du libre accès et de la vie privée.

Harsha Walia, journaliste et militante de justice sociale, mieux connue pour avoir cofondé la section de Vancouver No One Is Illegal (Personne n’est illégal), a prononcé le discours de clôture. Elle a parlé de l’importance des bibliothèques comme lieux communs très accueillants, et a expliqué comment la logique des bibliothèques est fondamentalement perturbatrice pour le statu quo capitaliste de nos sociétés. Les bibliothèques sont des lieux qui existent en dehors du « marché capitaliste » et accueillent ceux et celles qui sont souvent ignorés et jugés comme étant « improductifs » par la société. 

Les bibliothèques affirment que l’accès au savoir, aux arts et à la culture n’est pas un luxe, mais un droit de la personne. Walia a célébré les bibliothèques en tant que lieux productifs et créatifs qui favorisent de nouvelles façons de penser. Elle a remercié et félicité les employés de bibliothèque pour le travail essentiel qu’ils font en ouvrant à tous nos bibliothèques publiques transformatrices.

Visitez la galerie de photos du SCFP C.-B.