Logo du SCFP

Un comptable indépendant réfute les coûts avancés par Toronto pour le projet de sous-traitance des services de cueillette d’ordures et de recyclage

le 13 mai 2011 11 h 04
 

Al Rosen et Associés, comptables en enquêtes et litiges, ont étudié les estimations de coûts de la Ville de Toronto pour le projet de sous-traitance des services de collecte d’ordures à l’ouest de la rue Yonge et y ont trouvé de sérieuses lacunes. 

Le rapport, commandé par le Syndicat des employés municipaux de Toronto (TCEU), section locale 416 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), montre que les « économies possibles de la sous-traitance des services de cueillette des ordures sont spéculatives, au mieux ».

« En somme, on pourrait qualifier les économies réalisées par la sous-traitance de “fictives”,  poursuit-on dans le rapport. Les faits existants n’appuient pas les prétentions du personnel de la Ville. » 

« Nous avons demandé à Al Rosen et Associés d’examiner toutes les données disponibles afin que le conseil municipal et les contribuables de Toronto puissent disposer de l’information et de l’analyse les plus complètes possibles avant que cette décision cruciale ne soit prise », a déclaré Mark Ferguson, président de la section locale 416 du TCEU-SCFP. 

« Nous avons toujours soutenu que l’information publiée par la Ville était insuffisante et non concluante.  C’est pour cette raison que nous avons demandé à un cabinet d’experts-comptables réputé, spécialisé en études d’enquête, d’examiner les documents et l’information fournis par la Ville. » 

« À notre avis, l’évaluation des coûts réalisée par le personnel de la Ville est si inadéquate que le conseil municipal doit faire évaluer de manière indépendante le coût de la prestation des services à l’interne, a ajouté M. Rosen.  Comment peuvent-ils prétendre faire des économies s’ils ne connaissent même pas les coûts de la réalisation à l’interne? »

« Je crois fermement que si les directeurs des services de cueillette d’ordures de la Ville discutaient avec les travailleurs des premières lignes, il serait possible de trouver des solutions qui permettraient aux contribuables d’économiser, a soutenu Mark Ferguson. Nous l’avons fait lorsque la décision a été prise de rapatrier à l’interne les services de cueillette de l’ancienne Ville de York, et nous pouvons le refaire. » 

« Encore une fois, je demande à la Ville de s’asseoir avec nous et de collaborer à la recherche de ces solutions.  Ce serait dans l’intérêt des résidents de Toronto », a conclu M. Ferguson. 


Pour en savoir plus, n’hésitez pas à communiquer avec : 

Mark Ferguson
Président, section locale 416 du TCEU-SCFP
416-602-8561

Wendy Forbes
Communications du SCFP
416-892-8716