Notre Conseil exécutif national s’est réuni du 23 au 25 septembre 2014, à Ottawa. Voici les faits saillants de ses délibérations et décisions.

In memoriam

Le Conseil exécutif national a observé une minute de silence à la mémoire des membres de notre famille du SCFP et des travailleurs qui ont perdu la vie au travail : le confrère William Mallock, section locale 4848 (ambulanciers paramédicaux du Nouveau-Brunswick), mort dans l’écrasement d’une ambulance aérienne le 16 août; le confrère Jacques Sirois, conseiller syndical à la retraite (Maritimes), ancien membre du Conseil et président du SCFP-Nouveau-Brunswick; le confrère Daniel MacLean, conseiller syndical à la retraite, bureau de Sydney; et les militants du SCFP, la consœur Beth Kastelan, section locale 748 (écoles Kootenay Lake, Colombie-Britannique), la consœur Maddy Schmelcher, section locale 15, Vancouver, et le confrère Manny Jupista, section locale 389, North Vancouver.

Défis en matière de négociations

Les régimes de retraite demeurent un enjeu crucial et le Conseil a consacré beaucoup de temps à discuter des défis à relever dans ce dossier, dont le projet de loi 3 au Québec. Mais il y a aussi eu des résultats positifs en Alberta et à Terre-Neuve-et-Labrador où des coalitions multisyndicales ont réussi à défendre leurs régimes de retraite à prestations déterminées.

Résolution du Conseil en appui aux travailleuses et travailleurs du Centre Naramata – Section locale 608

Les 34 membres de la section locale 608 qui offrent des services au Centre Naramata, en Colombie-Britannique, sont en grève depuis le 14 mai. L’employeur exige de nombreuses concessions, dont la plus importante ferait perdre leur emploi au tiers et peut-être à la moitié de nos membres, à cause de la sous-traitance. L’Église Unie du Canada, propriétaire du Centre, maintient une attitude non interventionniste. Le Conseil a adopté une résolution d’appui et invitera les divisions et sections locales à écrire à l’Église Unie du Canada pour lui demander d’intervenir, puisqu’elle affirme appuyer les travailleurs syndiqués. Une trousse d’information a été envoyée aux sections locales.

Crise de l’Ebola

Le Conseil a adopté une déclaration sur la crise de l’Ebola affirmant être solidaire des peuples de l’Afrique occidentale et des travailleuses et travailleurs de première ligne de la santé qui prennent soin des personnes infectées au péril de leur santé. La motion prévoit un don de 10 000 $ pour le Fonds d’aide de l’Internationale des services publics et un autre don de 10 000 $ pour Médecins Sans Frontières. Le Conseil demande aussi au gouvernement conservateur de réagir plus vigoureusement à cette terrible épidémie http://scfp.ca/dons-du-scfp-au-fonds-daide-aux-victimes-du-virus-ebola. 

Soutien financier

Le Conseil exécutif national a approuvé 22 demandes de campagnes à frais partagés, pour un total de 740 616,37 $, et 19 demandes d’aide juridique et d’arbitrage, pour un total de 566 827,27 $.

Rapport des syndics

Les syndics nationaux du SCFP, Colin Pawson, Mark Goodwin et Christian Trudeau, ont présenté les conclusions de leur rapport de vérification de 2013. Ils ont déterminé que les livres étaient en ordre et ont remercié le personnel du SCFP de leur avoir apporté leur aide et de leur avoir fourni toute la documentation nécessaire. 

Institut Broadbent

Le Conseil a également entendu un exposé très intéressant de l’Institut Broadbent qui, trois ans après sa création, offre une solution de rechange progressiste aux groupes de réflexion de droite comme l’Institut Fraser et l’Institut CD Howe.