Logo du SCFP

Conférence organisée par le comité des droits de la personne du SCFP-Manitoba pour les délégués syndicaux

le 16 décembre 2010 12 h 50
 
Conférence organisée par le comité des droits de la personne du SCFP-Manitoba pour les délégués syndicaux - image 0

Les 9 et 10 décembre, le comité des droits de la personne du SCFP-Manitoba, le comité Justice mondiale et le comité de l’éducation ont organisé ensemble leur première mini-conférence au Union Centre, pour présenter les nouveaux modules sur l’égalité de la série d’apprentissage pour les délégués syndicaux produite dans le cadre de l’Année des délégués syndicaux.

Environ 60 délégués syndicaux de 18 sections locales se sont inscrits aux discussions de groupe qui portaient sur différents sujets, de la lutte au racisme et à l’homophobie au travail à la création de l’égalité hommes-femmes, en passant par la création de liens avec les travailleurs autochtones, les problèmes des travailleurs handicapés et les moyens à prendre pour être un allié pour l’égalité.

« La conférence a permis aux délégués de mieux comprendre leur rôle de défenseurs des droits de la personne dans leur section locale, a souligné Arlene Macklem, coprésidente du comité des droits de la personne. Après avoir participé à cette activité, ils pourront sensibiliser efficacement les membres au fait que la défense des droits de la personne du monde entier commence au niveau local. »

La conférence proposait aussi un exposé de Zack Gross, coordonnateur de Fair Trade Outreach au Conseil du Manitoba pour la coopération internationale (MCIC). Zack a expliqué que l’achat de biens produits grâce au commerce équitable permet aux travailleurs qui les produisent ou les cultivent d’obtenir un rendement juste pour leur travail.  En outre, comme consommateurs, nous pouvons avoir une influence sur les règles qui régissent la production et aider à mettre fin à l’exploitation des travailleurs des pays en développement.  Dans la foulée de ce thème, le comité Justice mondiale du SCFP a remis du café équitable aux délégués.

Le comité des droits de la personne a décidé de tenir la conférence les 9 et 10 décembre parce que ces dates coïncident avec d’autres journées célébrant les droits de la personne au Canada et ailleurs dans le monde : Journée mondiale du sida (1er décembre), Journée internationale des personnes handicapées (3 décembre) et Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmesau Canada (6 décembre).