WINNIPEG – Les mesures annoncées par le gouvernement manitobain, mardi, en vue de créer 12 000 places, d’accroître l’accessibilité et d’augmenter les salaires dans les garderies publiques renforceront le secteur, selon le SCFP-Manitoba.

« En finançant des places supplémentaires et en accordant la priorité aux salaires et à la formation, ce gouvernement soutient les familles manitobaines et les personnes qui prennent soin de leurs enfants », explique la présidente du SCFP-Manitoba, Kelly Moist.

Le SCFP-Manitoba a toujours appuyé la Childcare Coalition of Manitoba qui réclame plus d’argent pour les garderies publiques.

En juin 2016, le député manitobain progessiste-conservateur Ian Wishart avait dévoilé l’intention de son parti de se tourner vers le privé pour accroître le nombre de places en garderie au Manitoba, ce qui entraînerait une baisse de la qualité des services et une hausse des frais des parents.

« Nous sommes heureux que le NPD manitobain tienne parole et soutienne le caractère accessible, universel et public du réseau de garderies, ajoute Mme Moist. Nous savons que les PC de Brian Pallister favorisent un modèle plus privé ; c’est la mauvaise orientation. »

Le SCFP représente environ 150 employés dans le secteur manitobain des services de garde aux enfants.