Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Travaillons ensemble à garder l'eau publique

Le 16 mars - la Journée sans eau embouteillée
Le 22 mars - Journée mondiale de l’eau

Chères consœurs,
Chers confrères,

Les services d’aqueduc et d’égout sont des services publics essentiels et y avoir accès constitue un droit fondamental. La sécurité et la santé de nos communautés dépendent de ces services. À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, nous célébrons, aux côtés de militants de partout sur la planète, nos efforts afin de protéger et de promouvoir les services publics d’aqueduc et d’égout.

Au Canada, le gouvernement conservateur fédéral est favorable à la privatisation des réseaux d’aqueduc et d’égout municipaux par le biais de partenariats public-privé (PPP).

Les besoins en matière d’entretien, d’amélioration et de prolongation de ces réseaux sont criants. Par le biais d’une société d’État consacrée à la promotion des PPP, le gouvernement fédéral profite malheureusement de la situation pour offrir aux municipalités sous-financées des subventions dont l’obtention est liée à la conclusion d’un PPP.

Pour favoriser la privatisation, les Conservateurs exigent aussi la réalisation d’une étude de faisabilité sur la réalisation en PPP pour tous les projets majeurs d’infrastructures. C’est PPP Canada, la société d’État pro-PPP, qui réalise l’étude. Si elle détermine que le projet est réalisable en mode PPP, le fédéral subventionnera une partie des travaux uniquement si la municipalité accepte la privatisation.

Les Conservateurs nagent toutefois à contre-courant.

Depuis quinze ans, plus de 180 villes et communautés, dans 35 pays, ont repris le contrôle de leurs services des eaux. Cette tendance à la remunicipalisation de l’eau s’explique par le coût élevé, la piètre qualité des services offerts par l’entreprise privée et même son incapacité à fournir les services d’aqueduc et d’égout.

Aux prochaines élections fédérales, les membres du SCFP auront l’occasion de défendre la qualité des services publics en portant au pouvoir un gouvernement fédéral qui solidifiera nos services publics, nos réseaux d’aqueduc et d’égout y compris. Le Nouveau Parti démocratique s’est doté d’un plan pour solidifier nos services publics. Il propose d’accroître le financement des infrastructures et des services vitaux, par le biais d’un système d’imposition où chacun paie sa juste part, dont les sociétés privées.

L’eau est un droit de la personne. Pourtant, encore en 2015, bien des gens, ici et dans le monde, n’ont pas accès à l’eau potable et à des services sanitaires adéquats. La campagne Assez, c’est assez! du SCFP a permis d’éduquer la population en faisant ressortir que plus de 120 Premières nations du Canada ont des problèmes d’accès à l’eau potable. Nous continuerons d’aider les peuples autochtones à défendre leur droit à l’eau en poussant le gouvernement fédéral à passer à l’action pour assurer un accès à l’eau potable à toutes les communautés amérindiennes, métisses et inuites du pays.

De plus, nous sommes solidaires de la population de Detroit qui lutte pour mettre fin aux coupures d’eau et pour stopper la privatisation de ses réseaux d’aqueduc et d’égout. Nous continuerons à nous impliquer dans le mouvement international qui réclame l’arrêt définitif des coupures d’eau, le respect du droit à l’eau et l’abandon des projets de privatisation de l’eau à Detroit.

À la maison, au travail et dans la communauté, il y a des choses simples que nous pouvons faire pour défendre le statut public de l’eau :

Être à l’affût des premiers signes de privatisation. Les membres du SCFP sont les yeux et les oreilles des services publics. Pour prendre connaissance des actions que votre section locale peut entreprendre dès maintenant, vous pouvez imprimer notre dépliant sur le sujet à scfp.ca/privatisation ou en commander des exemplaires en accédant à notre boutique Internet.

Connaître les entreprises qui lorgnent les systèmes d’aqueduc et d’égout du Canada. En partenariat avec l’Institut Polaris, le SCFP a réalisé une série de portraits des principales sociétés qui pourraient être intéressées par nos services publics. Téléchargez ces portraits à scfp.ca/eau et faites-les circuler dans votre section locale et dans votre communauté.

Faire la promotion de l’eau du robinet pour témoigner votre appui à l’eau publique. Le SCFP encourage ses membres à participer à la Journée sans eau embouteillée, le 16 mars. Prenez l’engagement de ne pas consommer d’eau embouteillée. Travaillez à réduire la consommation d’eau embouteillée dans votre section locale, dans votre lieu de travail et dans votre communauté. Vous trouverez de l’information et du matériel sur le site vivelerobinet.ca.

Ensemble, défendons le financement des réseaux publics d’aqueduc et d’égout, chez nous et partout dans le monde.


Nous vous prions d’accepter nos salutations solidaires,

Le président national du SCFP,
Paul Moist

Le secrétaire-trésorier national du SCFP,
Charles Fleury