Logo du SCFP

Le Conseil exécutif national appuie l'achat local

le 18 juin 2009 2 h 25
 

Le Conseil exécutif national du SCFP a adopté aujourd'hui une résolution en appui aux politiques d'achat local des municipalités et des gouvernements provinciaux. Voici le texte:

Résolution du Conseil exécutif national du SCFP

L’ACHAT LOCAL ET LES ADMINSITRATIONS MUNICIPALES ET PROVINCIALES

LE SCFP NATIONAL :

  • S’opposera fermement à toute proposition de nouvel accord de libre-échange ou à toute autre mesure visant à limiter le droit démocratique des provinces et des municipalités à mettre en œuvre des politiques d’achat local
  • Fera pression sur le gouvernement fédéral et sur les administrations provinciales et municipales en faveur de politiques « Achetons canadien » et d’achat local
  • Collaborera avec la Fédération canadienne des municipalités et appuiera la politique de la FCM stipulant que les municipalités doivent être consultées et avoir leur mot à dire dans les nouveaux accords de commerce qui les touchent
  • Fera campagne avec le CTC, les TCA, le Conseil des Canadiens et d’autres alliés en faveur de politiques progressistes d’achat local et « Achetons canadien »
  • Travaillera avec des alliés aux États-Unis et en Europe, comme la Conférence des maires américains, l’ASFCME et le Mouvement européen pour la justice dans le commerce pour assurer la protection et l’amélioration des droits démocratiques des administrations locales et infranationales.

 

PARCE QUE :

  • Les politiques d’achat local des administrations municipales et provinciales sont un outil puissant de création d’emplois dans les communautés locales
  • Les politiques « Achetons canadien » aux niveaux local et provincial aident à assurer la croissance et la diversification de l’économie canadienne
  • Le gouvernement Harper et ses alliés du monde des affaires font pression sur les provinces et les municipalités pour qu’elles renoncent à leur droit démocratique d’utiliser leurs achats de biens et services pour créer des emplois locaux, appuyer des entreprises locales et encourager des fournisseurs qui favorisent le commerce équitable
  • Même si les lois fédérales des États-Unis contiennent des clauses « Buy America » depuis 1933, il y a eu un immense ressac chez les entreprises et les médias canadiens en réponse aux clauses « Buy America » contenues dans la loi de stimulation économique du gouvernement Obama
  • Dans le cadre des négociations pour un nouvel accord commercial entre le Canada et l’Union européenne, les entreprises européennes et l’UE ont insisté sur un accès illimité à l’achat dans les compétences provinciales
  • Rien dans les dispositions de l’ALÉNA ni dans celles de l’OMC ne limite le droit des provinces et des administrations locales à mettre en œuvre des politiques d’achat local
  • Les premiers ministres provinciaux du Canada ont déclaré dernièrement qu’ils appuyaient un nouvel accord de commerce entre le Canada et les É.-U. qui aura pour effet de limiter radicalement le droit des États, des municipalités et des provinces à recourir à des politiques d’achat local pour promouvoir le développement communautaire local.