En ce 75e jour de grève à la Bibliothèque du comté d’Essex, les employés de bibliothèque affiliés au SCFP 2974 présenteront, ce soir, à l’assemblée du conseil du comté d’Essex, une pétition de plus de 3 000 signatures. Appuyée par des citoyens et des usagers des bibliothèques de la région, cette pétition presse les conseillers municipaux et les maires de « revenir sur la position qu’ils ont ordonnée au conseil de la bibliothèque du comté d’Essex d’adopter dans le dossier des congés de maladie et d’ordonner au conseil de bibliothèque du comté d’Essex de reprendre les négociations afin de trouver une résolution à la grève et de rouvrir les bibliothèques au public ».

« Nos bibliothèques ont été contraintes de fermer leurs portes juste avant la fin des classes, rappelle Lori Wightman, porte-parole du SCFP 2974. Et voilà que les enfants retournent en classe, alors que les bibliothèques demeurent fermées. Et nous avons recueilli la signature de milliers de citoyens qui somment leurs élus municipaux de trouver une solution à cette grève. »

« Tout au long de l’été, poursuit-elle, des citoyens préoccupés ont contacté les politiciens censés les représenter – par téléphone, par courriel et maintenant par voie de pétition – pour les prier d’agir dans l’intérêt de la collectivité, sans résultat. Nous revoici devant le conseil du comté pour rappeler aux élus que leurs électeurs exigent la conclusion de cette grève qu’ils ont eux-mêmes déclenchée, en quelque sorte, puisque le Comté d’Essex a ordonné au conseil de bibliothèque de nous faire accepter de force une politique de congés de maladie que le comté essaie de faire adopter par des pans de son propre personnel. »

« Le comté n’est pas notre employeur, souligne Mme Wightman. Pourtant, il se comporte comme un quasi-employeur en donnant des ordres au conseil de bibliothèque. D’ailleurs, les hauts dirigeants du comté ont eu des rencontres à huis clos avec le conseil de bibliothèque, en tenant la population à l’écart. Le Comté d’Essex a donc des comptes à rendre. Il est à l’origine de cette grève. Il doit agir dans l’intérêt de la collectivité, annuler sa directive et ordonner au conseil de bibliothèque de négocier au lieu d’imposer. »

Les 14 succursales de la Bibliothèque du comté d’Essex sont fermées depuis le 25 juin, date à laquelle le conseil de bibliothèque a contraint ses 58 employés à débrayer pour un problème fictif, de l’admission même de la direction. Depuis le début de la grève, le conseil de bibliothèque n’a modifié en rien sa position sur les congés de maladie, position à l’origine de la grève.

Pour en savoir plus, contactez :

Lori Wightman
Porte-parole du SCFP 2974
 519-890-1932

Suanne Hawkins
Conseillère nationale du SCFP
 226-347-0242

James Chai
Service des communications du SCFP
 416-458-3983