Logo du SCFP

Le SCFP fait un don pour l’Afrique de l’Est et demande à ses membres de faire de même

le 4 août 2011 2 h 37
 
Les gens marchent sous des vents difficiles pour recevoir des biens essentiels, dont de la nourriture, des bidons, des couvertures, du savon et de la toile plastique pour leur abri. Le camp Ali Hussein compte parmi les nombreux grands camps de personnes déplacées situés aux abords de Burao. Certains de ces réfugiés intérieurs ont fui le conflit qui sévit à Mogadiscio et dans le centre-sud de la Somalie, alors que d’autres sont là en raison de la sécheresse. Oxfam installe un réservoir d’eau aux abords d’un camp à Dadaab. Les trois camps débordent d’habitants ; c’est pourquoi Oxfam répond aux besoins des personnes installées autour de ceux-ci.

Le conseil exécutif national du SCFP a confirmé la remise d’un don de 25 000 $ à Oxfam pour la crise en Afrique de l’Est. Oxfam utilisera cette somme pour fournir de l’aide humanitaire urgente aux personnes les plus vulnérables aux prises avec la sécheresse en Afrique de l’Est, soit les femmes, les enfants et les personnes âgées.

« Cette crise alimentaire massive touche plus de 12 millions de personnes en Éthiopie, en Somalie et au Kenya », rappelle Paul Moist, président national du SCFP.

Le SCFP invite aussi ses membres à appuyer cette cause : « Les dons de nos membres permettront d’aider des gens en grand besoin d’eau potable, de nourriture et d’hygiène de base », ajoute M. Moist.

Les membres du SCFP peuvent faire un don en ligne directement à Oxfam Québec. L’organisation assurera le suivi des dons. Vous pouvez aussi faire un don par la poste à : Oxfam Québec, 2330, rue Notre Dame Ouest, bureau 200, Montréal (Québec) H3J 2Y2  Précisez la campagne : Crise en Afrique de l’Est.

« Traditionnellement, raconte M. Moist, les syndiqués du SCFP sont fiers de participer là où on a besoin d’eux et de collaborer en vue d’apporter un changement pour le mieux. Leurs dons aideront de toute urgence des personnes qui souffrent de la sécheresse et d’une pénurie de nourriture. »

Le gouvernement du Canada appariera tout don fait dans les six prochaines semaines.

Les dons faits à Oxfam pour cette crise sont gérés par la Coalition humanitaire, qui regroupe les cinq plus grands organismes de charité au Canada, soit : CARE Canada, Oxfam Canada, Oxfam-Québec, Plan Canada et Aide à l’enfance Canada. Ces partenaires réunissent leurs forces en présence de grandes crises humanitaires comme la sécheresse en Afrique de l’Est.

L’épicentre de la sécheresse chevauche les frontières du Kenya, de l’Éthiopie et de la Somalie, où les familles dépendent fortement du bétail pour leur survie. Dans certaines parties de cette région, jusqu’à 60 % des troupeaux sont morts, le reste étant malade ou dangereusement sous-alimenté. Le prix des animaux a chuté de moitié, alors que celui des céréales a explosé. En Somalie, le prix du sorgho, une denrée de base, a grimpé de 240 % depuis l’an dernier à pareille date.

Les taux de malnutrition dans la région sont pires que les niveaux d’urgence, voire cinq fois plus élevés que le seuil de crise à certains endroits. À Dolo Ado, un camp de réfugiés somalien dans le sud de l’Éthiopie, les taux de malnutrition ont battu les records régionaux établis dans les années 90. 

Pour en savoir plus : http://www.oxfam.qc.ca

Pour faire un don en ligne: https://oxfam.qc.ca/fr/civicrm/contribute/transact?reset=1&id=1