Logo du SCFP

Rapport du président national - janvier-mars, 2008

le 25 mai 2009 1 h 35
 

Consœurs et confrères,

Le présent rapport couvre le premier trimestre de 2008, au cours duquel notre syndicat a connu une activité débordante. Nous avons aussi reçu une bien triste nouvelle la troisième semaine de janvier.

Le 20 janvier, une grande leader et consœur nous a quittés : Donalda MacDonald a perdu son courageux combat contre le cancer.

La consœur Donalda luttait pour les droits des femmes. Dans sa province de l’Île-du-Prince-Édouard, elle était une immense présence et elle était un modèle à suivre pour les membres de tout le Canada. Elle a reçu le prix Grace-Hartman, un honneur bien mérité, à notre dernier congrès national. Elle nous manquera beaucoup.

Nos membres sont toujours aux piquets de grève à Québec, 11 mois après le début de la grève/lock-out au Journal de Québec. Les membres de la section locale 1251, agents des services correctionnels, concierges d'Habitation N.-B. et des collèges communautaires, intervenants en intégration communautaire, aides de laboratoire et travailleurs du service alimentaire, ont déclenché la grève le 10 janvier 2008; les travailleurs municipaux, membres de la section locale 855 (Ville de Kawartha Lakes) ont déclenché la grève le 4 février 2008; les travailleurs de bibliothèque de Victoria, en C.-B., membres de la section locale 410, ont été mis en lock-out le 17 février 2008. Depuis que le présent rapport a été rédigé, les sections locales 855, 410 et 1251 ont conclu des règlements.

En février, le Syndicat des employés d’hôpitaux (SEH) et d’autres syndicats des soins de santé de la C.-B. ont conclu une entente de plusieurs millions de dollars avec le gouvernement de la C.-B. dans la foulée de la décision, en juin 2007, de la Cour suprême du Canada sur la loi 29.

En Ontario, les poursuites intentées par le SCFP contre le Système de retraite des employés municipaux de l’Ontario (OMERS) ont débouché sur une victoire majeure. En effet, une cour d’appel a confirmé le droit du syndicat à poursuivre, en plus de confirmer que les fournisseurs de services externes peuvent avoir une obligation spéciale envers un régime de retraite. La cour a aussi ordonné à OMERS d’assumer les frais juridiques engagés par le SCFP pour défendre son droit à intenter une poursuite.

Des centaines de nos 3 000 conventions collectives sont ouvertes aux négociations. Partout au pays, des militants et des conseillers syndicaux s’attaqueront à la privatisation sous toutes ses formes.

La grande décision de notre congrès national de 2007 a été de mener la lutte à la privatisation partout et chaque fois qu’elle se manifeste. À cet égard, j’ai le plaisir de vous informer que le Conseil exécutif national a approuvé un budget de 2,5 millions de dollars pour la lutte à la privatisation en 2008.

La lutte contre la sous-traitance et la privatisation est au cœur des activités du SCFP depuis sa fondation, il y a 45 ans. Nous devons nous y consacrer sans réserve.

Permettez-moi de terminer cette portion de mon rapport en remerciant chacun de nos militants et membres du personnel (anciens et présents) qui mènent ces luttes importantes.

1. Recrutement

Dans la région de la Nouvelle-Écosse, on s’efforce de joindre les membres du secteur des soins communautaire et du secteur universitaire. À Terre-Neuve-et-Labrador les membres ont entrepris un certain nombre de projets de recrutement. En outre, ils gardent l’oeil sur les votes d’allégeance proposés dans le secteur de la santé.

Au Nouveau-Brunswick, La Villa Maria Inc. a été accréditée le 10 décembre 2007 et Foyer Assomption Enrg. l’a été en janvier 2008, ce qui donne 140 nouveaux membres au SCFP. Vingt sections locales du secteur ambulancier sont disparues en décembre 2007 après le transfert des services ambulanciers publics et privés à une seule entreprise publique exploitée par Medavie Blue Cross (section locale 4848 du SCFP). Ce transfert a permis de gagner 300 membres.

À la mi-décembre, une session régionale sur le recrutement a été offerte et trois membres de l’Île-du-prince-Édouard ont obtenu une libération syndicale pour mener des campagnes de recrutement sur les lieux de travail et dresser une liste de campagnes à venir. La région des Maritimes poursuit plusieurs projets de recrutement.

Le Syndicat indépendant des techniciens de la SAQ, qui représente 575 membres, négociait depuis quatre ans et était en période ouverte. La région du Québec s’est efforcée de solidifier son appui et, le 9 février, a soumis une majorité de cartes signées. Le résultat du vote a été décevant, même si le scrutin a été assez serré. Nous poursuivrons nos discussions et nous développerons des liens étroits avec ce groupe.

L’Ontario a reçu des accréditations aux universités de Brock et d’Ottawa, au Primate’s World Relief Development Fund et à Bayfield Home Ltd., ce qui a donné 258 nouveaux membres au SCFP. Les membres surveillent plusieurs projets de restructuration, en cours et potentiels, tout en poursuivant 30 projets de recrutement dans différents secteurs de la région.

Au Manitoba, la région a reçu l’accréditation à la Manitoba Baptist Home Society Inc., et a fait de grands efforts pour se positionner favorablement en vue du vote pour la Régie régionale de la santé de Norman, un groupe d’environ 350 membres. Depuis la rédaction du présent rapport, nous avons remporté ce vote – le nombre de membres sera précisé dans le prochain rapport trimestriel sur le recrutement.

Dans la région de la Saskatchewan, le Conseil des relations de travail ne nous a pas accordé les unités « à effectif total » en fonction des ordonnances d’accréditation existantes à la division scolaire Horizon. Nous demanderons une ordonnance du Conseil pour un vote d’allégeance.

La région de l’Alberta a autour d’une douzaine de projets de recrutement en cours qui en sont à différentes étapes, de même que divers projets de repérage dans les secteurs des municipalités, de l’éducation, des bibliothèques et des services sociaux.

La région de la Colombie-Britannique a syndiqué la succursale de la bibliothèque de Peachland (section locale 1123) et attend le résultat d’une demande d’accréditation pour les travailleurs de bibliothèque du district de Vancouver Nord. De plus, la région a plusieurs projets de recrutement en cours qui continuent d’avancer. Une session de formation de membres-organisateurs a aussi été offerte au début de mars.

D’un bout à l’autre du pays, le SCFP a accueilli 403 nouveaux membres, accrédités en huit unités entre le 1er décembre 2007 et le 29 février 2008.

2. Grèves et lock-outs

 

PROVINCE

 

 

S. L.

 

 

EMPLOYEUR

 

 

Nbre de MEMBRES

 

 

Début de la grève

 

 

DURÉE

 

 

N.-B.

 

 

1251

 

 

Conseil de gestion des services en établissement N.-B.

 

 

517

 

 

10 janvier 2008

 

 

36 jours

 

 

Québec

 

 

1450

 

 

Journal de Québec

 

 

75

 

 

22 avril 2007

 

 

 

 

Québec

 

 

1872

 

 

Journal de Québec

 

 

112

 

 

22 avril 2007

 

 

 

 

Québec

 

 

2808

 

 

Journal de Québec

 

 

74

 

 

22 avril 2007

 

 

 

 

Ont.

 

 

855

 

 

Ville de Kawartha Lakes

 

 

 

 

4 fév. 2008

 

 

52 jours

 

 

C.-B.

 

 

410

 

 

Bibliothèque publique du Grand Victoria

 

 

100

 

 

17 fév. 2008

 

 

44 jours

 

 

 

a) Sections locales 1450, 1872 et 2808 – Journal de Québec

Cette lutte a commencé le 22 avril 2007. Déjà, ce conflit est le plus long de l’histoire du Québec dans le secteur des médias.

Nos membres on récemment produit le 7 millionième exemplaire de leur quotidien, MédiaMatinQuébec. Cette publication est très populaire auprès des résidents de Québec. Plus de 40 000 exemplaires sont distribués 5 jours par semaine.

Nous devons gagner cette lutte. Ce printemps, deux grévistes assisteront à chaque congrès de division pour parler de leur lutte aux membres du SCFP d’un bout à l’autre du pays. Nous espérons que les sections locales adopteront des grévistes et feront clairement savoir à Quebecor Media que nos membres n’accepteront pas les concessions insensées que l’on exige d’eux.

  • b) Section locale 855 – Ville de Kawartha Lakes

Nos 400 membres ont déclenché la grève le 4 février 2008 pour des questions de sous-traitance et de prestations de retraite. Les membres sont fermement résolus à restaurer des relations de travail respectueuses. Ils ont rejeté, à une majorité écrasante, l’offre qui leur a été présentée le 2 mars. Les moyens de pression au travail ont continué jusqu’au 26 mars, date à laquelle un règlement équitable a été obtenu.

  • c) Section locale 410 – Bibliothèque publique de Victoria

Les 250 membres de la section locale 410 ont été lockoutés le 17 février 2008 après des mois de pourparlers infructueux et de grèves tournantes menées par les membres. Le point en litige est l’équité salariale, les employeurs n’ayant pas respecté l’engagement en matière d’équité salariale pris il y a plus de dix ans.

Vos messages de solidarité et vos dons pour ces membres qui luttent pour l’équité ont été très appréciés. Les membres de la section locale 410 ont voté en faveur d’une nouvelle convention collective le 31 mars, et ont obtenu l’équité salariale, entre autres gains.

  • d) Section locale 1251 – Agents des services correctionnels, concierges d'Habitation N.-B. et des collèges communautaires, intervenants en intégration communautaire, aides de laboratoire et travailleurs du service alimentaire du Nouveau-Brunswick

 Le 20 janvier, armés d’un mandat de grève de 90 %, plus de 500 de nos membres de la section locale 1251 ont érigé des piquets de grève.

Les salaires étaient le principal point en litige. Après cinq semaines de grève, les membres ont obtenu une hausse salaire de 20 % en moyenne sur quatre ans.

3. Rapports régionaux

Division du transport aérien

Nos membres de First Air de Yellowknife, Edmonton et Ottawa sont au cœur de ce qui promet d’être une longue ronde de négociations. L’employeur ne semble pas vouloir répondre à nos préoccupations en matière de pénurie de personnel pour permettre à nos membres de concilier travail et famille.

Notre section locale de Cathay Pacific continue de grandir. Les membres travaillent en collaboration avec les syndicats d’agents de bord de Hong Kong et d’Angleterre. En outre, nous avons pu fournir les contacts nécessaires pour aider au recrutement dans les bases américaines.

La composante d’Air Canada a amorcé les préparatifs des négociations qui auront lieu en 2009 et qui devraient représenter un autre important défi.

Syndicat des employés d’hôpitaux (SEH)

Rappelons que les membres du SEH ont récemment voté à 94 % en faveur du règlement obtenu dans la foulée de la victoire remportée devant la Cour suprême en juin dernier au sujet de la loi 29. Le gouvernement de la C.-B. présentera une loi pour rendre ses lois conformes au jugement de la Cour et lever les restrictions qui empêchent le syndicat de négocier des enjeux liés à la sous-traitance. Le règlement prévoit également de nouveaux droits et possibilités pour les travailleurs dont les emplois ont été sous-traités, ainsi qu’une indemnisation de 75 millions de dollars et des fonds destinés au recyclage.

Colombie-Britannique

Le SCFP s’est associé à d’autres syndicats et militants communautaires pour présenter une résolution aux conseils municipaux demandant de faire de mars le mois de la sensibilisation aux services sociaux communautaires. Jusqu’à maintenant, plus de 20 conseils municipaux ont appuyé la résolution. Le financement accordé à ce secteur a été sévèrement restreint au cours du premier mandat du gouvernement Campbell et les effets de ces compressions s’aggravent dans les collectivités.

Barry O’Neill, président du SCFP de la C.-B., a entrepris une tournée des municipalités pour rencontrer les maires, conseillers, membres de chambres de commerce et citoyens et parler d’investissements locaux et de solutions de rechange à la privatisation.

Alberta

Les élections provinciales du 3 mars ont été décevantes. Après quatre décennies de règne conservateur, 41 % seulement des Albertains ont pris le temps d’aller voter. Malheureusement, ils ont redonné une énorme majorité aux conservateurs. Notre parti a perdu deux de ses quatre sièges. Avec le reste du mouvement syndical, nous appuierons nos deux députés et nous bâtirons une opposition « non officielle ».

Juste avant les élections, le SCFP-Alberta a publié « Doing the Math: Why P3s for Alberta Schools Don’t Add Up » (Faites le calcul : le bilan des PPP pour les écoles albertaines est négatif). Ce rapport montre clairement que les besoins urgents de l’Alberta en matière d’infrastructure de l’éducation pourraient être comblés beaucoup plus efficacement par un modèle public que par le recours aux PPP. Mais le ministre de l’Éducation a déclaré qu’il n’avait aucune intention de lire le rapport!

Les négociations dans la province sont toujours aussi ardues et les employeurs du secteur public ne répondent pas à nos attentes, justifiées, en matière d’inflation.

Nous avons fait équipe avec d’autres syndicats participant au Local Authorities Pension Plan (régime de retraite des autorités locales) pour contester les derniers changements apportés aux règles qui régissent le processus décisionnel du régime de retraite. Pour en savoir plus sur la campagne : www.savemypension.ca

Saskatchewan

Comme prévu, le Saskatchewan Party nouvellement élu n’a pas tardé à montrer ses vraies couleurs. À peine quelques semaines après son assermentation, le gouvernement a présenté une loi pour retirer aux syndicats leur pouvoir de recruter et de négocier. La Loi sur les services essentiels éliminera, dans les faits, le droit de grève de la plupart des travailleurs du secteur public. Fait remarquable, le gouvernement vient de congédier les trois présidents de la Commission des relations de travail. Nous nous attendons à subir d’autres attaques à mesure que le pouvoir penchera en faveur des grandes entreprises et des idéologues de droite.

Mais on peut aussi s’attendre à ce que les membres du SCFP ripostent. Des mémoires ont déjà été présentés, des coalitions réagissent et le SCFP est au cœur de l’action. On peut avoir beaucoup plus de renseignements en allant à www.dontgiveuphope.ca

Manitoba

« Positively Public - the Winnipeg Way » est le slogan de la campagne entreprise par la section locale 500 pour réagir aux projets du maire de droite qui veut privatiser les services publics. Le maire propose l’élimination des impôts des entreprises, ce qui retranchera 65 millions de dollars des revenus de la ville. Avec le conseil du travail du district de Winnipeg, nous avons réussi à sensibiliser et à mobiliser le public. Le plan a été critiqué à des assemblées publiques et le maire semble vouloir renoncer à certains de ses projets les plus extrêmes.

La section locale 500 a pu négocier une convention collective plus tôt cette année, avec hausses salariales et clauses de sécurité d’emploi.

Le Conseil provincial de la santé a tenu sa conférence de négociations en janvier, a ratifié des propositions et se prépare maintenant à rencontrer l’employeur.

Les membres du secteur des soins de longue durée ont appris récemment qu’ils recevraient 40 millions de dollars du gouvernement provincial. Ce financement doit servir à embaucher du personnel pour les foyers de soins infirmiers et à augmenter le nombre d’heures consacrées aux soins.

Ontario

Le gouvernement McGuinty a décidé de mettre fin au processus d’appels d’offres concurrentiels pour les contrats de soins à domicile partout dans la province et ce, moins de deux semaines après la tenue d’un immense rassemblement pour les soins à domicile à Hamilton, appuyé par le SCFP-Ontario, la section locale 4800 du SCFP et d’autres syndicats. Le rassemblement a été organisé pour protester contre la disqualification de deux organismes du processus d’appels d’offres. Cette victoire devrait aider à convaincre le gouvernement de renoncer à traiter le système de soins de santé comme un marché.

Le 21 janvier, plus de 400 membres du secteur des conseils scolaires du SCFP réunis d’urgence ont accepté à l’unanimité de participer à des négociations provinciales sur des enjeux communs. Les négociations ont débuté à la fin de janvier. Le processus provincial est l’aboutissement d’années d’efforts entrepris à l’échelle du secteur.

Le SCFP-Ontario a organisé une campagne pour mettre fin à la discrimination exercée par OMERS à l’endroit des paramédics. Contrairement aux policiers et aux pompiers, les paramédics (dont le travail est aussi reconnu comme une profession liée à la sécurité publique) n’ont pas le droit de prendre leur retraite à 60 ans avec pleine pension. La campagne est appuyée par l’UIES, le SEFPO et les TCA, et vise particulièrement les maires et les conseillers municipaux.

Le SCFP-Ontario continue sa campagne en faveur de normes de dotation en personnel et de soins dans les établissements de soins de longue durée de l’Ontario. L’une des principales exigences de la campagne est la hausse du niveau de soins à une moyenne de 3,5 heures par jour. C’est cette norme que le Manitoba, l’Alberta et le Nouveau-Brunswick s’efforcent de mettre en œuvre. Après avoir promis à maintes reprises de restaurer les normes qui avaient été éliminées par son prédécesseur conservateur, le gouvernement mène présentement une autre consultation et tout laisse croire qu’aucune norme de minimale de soins n’est à l’étude.

Québec

La convention collective de l'Université Laval, section locale 2500, s'est réglée avec des augmentations de la rémunération de 15,25 % sur 5 ans. Le secteur se mobilise pour obtenir le même genre d'entente dans les autres universités.

Le Conseil provincial du secteur municipal (CPSM) s'apprête à lancer la troisième et dernière phase d'une campagne visant à revaloriser le travail et l'engagement de nos membres auprès de la population dans les municipalités du Québec et à dénoncer l'imposture des PPP. Le thème sera « Les partenariats publics privés : un piège à contribuables ». Cette campagne provinciale donnera un coup de pouce aux luttes que nous menons localement contre la multiplication des PPP dans les municipalités.

La section locale 429, qui regroupe près de 10 000 salariées de la ville de Montréal (cols blancs), est parvenue à conclure une convention collective d'une durée de 4 ans, de 2007 à 2010. Des avances majeures on été réalisées malgré un contexte financier difficile imposé par la ville.

Nouveau-Brunswick

Les négociations se poursuivent pour la section locale 1252 du Conseil des syndicats d’hôpitaux du Nouveau-Brunswick. L’un des enjeux principaux est l’intégration de la récente étude d’évaluation des emplois à la grille salariale. Le Conseil, qui compte plus de 7 000 membres, représente le groupe le plus nombreux au Nouveau-Brunswick.

La convention collective de notre Conseil des syndicats de foyers de soins infirmiers du Nouveau-Brunswick prend fin à l’automne 2008 et les préparatifs en vue des négociations sont presque terminés. Le Conseil s’est agrandi au cours des six derniers mois, avec l’adhésion de 5 nouvelles sections locales. En mars, notre Direction du développement syndical offrira au Conseil des foyers de soins infirmiers et à l’employeur un séminaire mixte sur le style clair, qui devrait être utilisé dans cette ronde de négociations.

Le SCFP-Nouveau-Brunswick a présenté son mémoire sur le budget provincial au ministre des Finances. Le gouvernement a dit avoir l’intention d’amorcer des projets de PPP. La division a souligné les lacunes des PPP et mis en lumière la valeur de bons services publics dans la consolidation du mieux-être social et financier de tous les Néo-Brunswickois.

Nous continuons de progresser au chapitre du recrutement. En ce moment, 10 projets de syndicalisation sont en cours et il faut souligner le travail des membres-organisateurs et du personnel qui mènent ces projets.

Nouvelle-Écosse

Après des améliorations radicales dans la dernière ronde de négociations au chapitre des régimes de retraite pour nos travailleurs d’hôpitaux, les rapports de nos représentants au conseil d’administration du régime indiquent des progrès positifs dans l’intégration de la fiducie mixte à l’administration du deuxième plus grand régime de retraite de la province.

Le Conseil des syndicats de conseils scolaires de la Nouvelle-Écosse poursuivent ses discussions avec le gouvernement sur les négociations provinciales. On devrait annoncer sous peu l’accord des parties sur un cadre de négociations.

Le Comité des femmes du SCFP de la Nouvelle-Écosse a tenu sa toute première conférence des femmes, du 7 au 9 mars 2008. La consœur Judy Darcy, présidente émérite, était la conférencière invitée et, le 8 mars, les déléguées ont participé à une marche et à un rassemblement pour la Journée des femmes.

Île-du-Prince-Édouard

La section locale 501 (UPEI Security Police) est en négociations depuis l’automne 2007. L’un des principaux enjeux est le droit de grève de la section locale et l’exigence d’arbitrage exécutoire du gouvernement. Le syndicat a tenu des rencontres avec le ministre du Travail sur la question.

Les sections locales du secteur de l’éducation préparent une campagne d’un an en prévision de la prochaine ronde de négociations. Il s’agit d’une première pour ces sections locales, qui souhaitent promouvoir le secteur de l’éducation grâce à un message commun.

Une délégation de membres et d’employés du SCFP de l’Î.-P.-É. a présenté un mémoire au ministre des Finances sur le prochain budget provincial. Le mémoire portait surtout sur l’appétit démontré par le gouvernement pour les PPP, la sous-traitance et les effets des baisses d’impôt sur les services publics.

Terre-Neuve et Labrador

Le SCFP de Terre-Neuve-et-Labrador fait équipe avec Oxfam Canada et le Conseil des Canadiens pour demander à la Ville de Saint-Jean de reconnaître officiellement la Journée mondiale de l’eau (22 mars) en faisant preuve de leadership auprès des municipalités de Terre-Neuve et-Labrador pour appuyer l’eau publique. Le groupe demande à la Ville de Saint-Jean d’adopter une politique visant à servir de l’eau du robinet et non de l’eau embouteillée à toutes les activités organisées par la Ville.

Rappelons que le nouveau site Web du SCFP de Terre-Neuve-et-Labrador est maintenant en ligne et tous nos militants et membres qui veulent de l’information sur leur syndicat pourront s’y rendre. Toutefois, l’adresse donnée pour le site était incorrecte. Voici la bonne :www.nl.cupe.ca.

Section locale 569 – Les cols bleus de Saint-Jean mènent un lobbying actif auprès de la Ville pour que soit instauré un système « semi-humide » de gestion des déchets solides, qui sera public et exploité par les membres du SCFP.

4. Congrès du travail du Canada (CTC)

 i) Congrès – du 26 au 30 mai 2008

Le 25e congrès statutaire du Congrès du travail du Canada aura lieu à Toronto entre le 26 et le 30 mai 2008.

Le congrès abordera les principaux thèmes suivants :

  • Les emplois et l’économie
  • Les changements climatiques
  • Le recrutement
  • L’action politique
  • L’égalité économique des femmes
  • L’assurance-maladie (assurance-médicaments)  

J’espère sincèrement que de nombreuses sections locales du SCFP feront de leur participation au congrès du CTC une priorité.

  • ii) Campagne sur l’égalité économique des femmes : L’égalité une fois pour toutes!  

    Le CTC a lancé cette campagne lorsque le gouvernement Harper a éliminé le financement accordé aux groupes de défense des droits des femmes. Le lancement a eu lieu le 7 mars. Des conférences de presse et des ateliers sur la question ont eu lieu partout au Canada le samedi 8 mars.

    Le SCFP s’est engagé à participer pleinement à la campagne d’un bout à l’autre du pays.  

  • iii) Syndicat canadien des travailleurs de la construction (SCTC)  

    • Le conseil exécutif du CTC a adopté la motion suivante à sa réunion des 11 et 12 février 2008 :

      En réponse au maraudage entrepris par le Syndicat canadien des travailleurs de la construction (SCTC) non affilié, le Congrès du travail du Canada (CLC) doit :
      1) Inclure le SCTC dans sa stratégie contre le maraudage d’affiliés du CTC;

      2) Collaborer avec la FTO à la coordination des efforts entrepris pour contrer le maraudage. Parce que les dirigeants ontariens des affiliés du CTC ont souligné le besoin urgent d’action et d’aide de la part du CTC.

      • iv) Action politique

        Le CTC a récemment formé 100 militants dans le cadre de cours d’une semaine offerts dans 4 provinces. 200 militants ont maintenant reçu une formation de directeurs de campagne pour effectuer du travail politique à toutes les instances.

        5. Campagne « Les soins de santé : un droit »

        Le SCFP fait équipe avec la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières/ infirmiers (FCSI) dans la campagne « Les soins de santé : un droit », qui vise à faire respecter les lois du Canada en matière d’assurance-maladie.

        Le gouvernement fédéral n’assure pas l’application de la Loi canadienne sur la santé et, de plus en plus, les droits des Canadiens sont affaiblis par des frais modérateurs, la surfacturation, des frais d’établissement, des frais d’essai et des frais pour services améliorés, qui violent les droits conférés par l’assurance-maladie.

        Nos droits ne vaudront plus grand chose si nous ne les défendons pas. Faites connaître notre site Web

        6. Scène fédérale

        Malgré les spéculations sur la tenue d’élections au printemps, le gouvernement Harper survit grâce à l’appui des libéraux fédéraux dirigés par Stéphane Dion.

        Les libéraux ont aidé Stephen Harper à prolonger de deux ans la présence militaire canadienne en Afghanistan et ont appuyé le budget fédéral.

        Le budget a été facilement adopté, avec la Mise à jour économique qui réduit les impôts des entreprises et la TPS de 1 %. Le dernier budget n’offre aucun appui aux collectivités dévastées par les pertes d’emplois dans le secteur manufacturier. Aucun financement important n’est prévu pour combler l’immense déficit d’infrastructure des villes canadiennes. Et aucun nouvel investissement n’est prévu non plus pour la santé, y compris le programme d’assurance-médicaments que nous réclamons depuis longtemps.

        L'analyse du budget fédéral par le SCFP est annexée au présent rapport.

        7. Retraites

        Je félicite et remercie sincèrement les membres du personnel du SCFP qui prendront leur retraite bientôt. Au nom de tout notre syndicat, je vous dis merci d’avoir consacré une bonne partie de votre vie aux membres et à l’avancement de notre syndicat grâce à votre travail et à votre dévouement.

        • Consœur Liz Henderson, bureau national (1er février 2008)
        • Confrère Robert Matthews, bureau régional de l’Atlantique (1er février 2008)
        • Confrère Clifford Hay, bureau régional des Maritimes (1er mars 2008) Confrère Roger Neeley, bureau régional de l’Ontario (1er mars 2008)
        • Consœur Charlene Avon, bureau de Peterborough (1er mars 2008)
        • Consœur Linda Morin, bureau de Dalhousie (1er mars 2008)
        • Consœur Christine Carrière, bureau régional du Québec (1er juin 2008)
        • Consœur Ginette Quesnel, bureau national (1er juillet 2008)
        • Consœur Susan Keeley, bureau de Calgary (1er septembre 2008)
        • Confrère David J. Reynolds, bureau de Saint-Jean (1er octobre 2008)

          8. In memoriam

          J’offre mes sincères condoléances à la famille du confrère Bill Baker, militant de longue date de l’Ontario et président pendant 18 ans de la section locale 1, Toronto Hydro. J’aimerais également offrir mes condoléances à la famille de l’une de nos retraitées du SCFP, la consœur Heather Lomax, décédée le 3 février 2008, ainsi qu’à la famille de l’ex-conseiller syndical Paul Jordison (Ontario), disparu le 7 mars 2008.

          9. Notes personnelles

          Certains d’entre vous avez peut-être entendu parler de l’incident survenu le 9 janvier 2008 à bord d’un vol d’Air Canada. L’appareil, qui volait au-dessus des Rocheuses, a perdu des milliers de pieds en quelques secondes.

          Trois de nos membres, les agents de bord Shirine Eltaher, Christine Boisvert et Christopher Weaver, ont assuré le bien-être des passagers pendant ce très grave incident. En votre nom, j’ai écrit à ces membres pour les remercier.

          Je suis heureux de signaler que le confrère Matthew Firth (agent principal – santé et sécurité) a été nommé au conseil d’administration du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail. Félicitations, confrère!

          Mes félicitations les plus sincères à la consœur Shelina Hassanali (section locale 4731 – Alberta), qui a été candidate néo-démocrate aux élections de l’Alberta. Même si elle n’a pas été élue, la consœur Shelina a pu profiter de la campagne pour faire savoir à tous que de nombreux Albertains sont laissés pour compte et que les services publics s’affaiblissent constamment dans la province la plus riche du Canada.

          En terminant, je vous remercie encore une fois, vous, les membres du personnel et les militants, pour tout ce que vous faites pour nos membres, jour après jour. Je vous souhaite une excellente année 2008.

          Je vous prie de recevoir, consœurs et confrères, mes salutations solidaires.

          Le président national,

          PAUL MOIST