Logo du SCFP

Rapport du président national - Avril 2008 - Juin 2008

le 14 mai 2009 10 h 06
 

Consœurs et confrères,

La période dont rend compte le présent rapport a été très remplie pour notre syndicat.

Au cours des trois derniers mois, il y a eu les congrès des dix divisions provinciales du SCFP et le Congrès du travail du Canada a tenu son assemblée générale triennale.

Le front des négociations collectives est demeuré très actif, notamment avec le règlement provincial historique conclu à Terre-Neuve-et-Labrador. Des conférences sectorielles ont été organisées dans plusieurs régions et, comme toujours, le recrutement et l’éducation syndicale se poursuivent.

Il semble que les élections fédérales n’auront lieu ni au printemps, ni à l’automne. Entretemps, nous assistons à la course à l’investiture la plus fascinante de mémoire récente aux Etats-Unis, qu’a finalement remportée le sénateur Barak Obama.

Nous avons eu l’ouverture officielle de notre nouveau siège national, l’édifice Stan-Little. Ce bureau reflète bien notre engagement à l’égard de l’environnement, en plus d’amorcer un nouveau chapitre de l’histoire de notre syndicat. En 45 brèves années, notre effectif s’est accru de plus de huit fois et notre nouveau siège national du 1375, boulevard Saint-Laurent à Ottawa fournira un excellent lieu de travail pour le personnel de notre bureau principal et pour celui du bureau d’Ottawa pour des décennies à venir.

Au milieu du trimestre, nous avons encore une fois fait une pause le 28 avril en souvenir des travailleurs tués ou blessés au travail. Les décès au travail sont en hausse au Canada, ce qui rend encore plus pertinente notre 10e Conférence nationale sur la santé et la sécurité, qui aura lieu cet automne dans la magnifique ville de St. John’s, à Terre-Neuve. J’incite toutes les sections locales à songer à participer à cette importante conférence nationale.

Comme toujours, je salue nos militants locaux, nos dirigeants et notre personnel. Le dévouement et l’engagement de nos membres me sont apparus clairement lorsque j’ai reçu une carte de l’une de nos militantes de longue date, la consœur Sylvia Gruda (section locale 2424, Université Carleton). À l’occasion de sa retraite, elle m’a écrit ce qui suit :

« J’ai adoré militer au SCFP, et ce fut un honneur pour moi de me battre pour l’équité au travail et de contribuer à la réalisation d’un monde plus juste pour tous. »

Merci, consœur Sylvia. Vous et d’innombrables autres militants sont la fibre même du SCFP.

1. La lutte à la privatisation

Dans notre document d’orientation stratégique de 2007, nous avons pris la décision de lutter contre les PPP et la privatisation sous toutes ses formes. Cet engagement a été le point de mire des délibérations sur le budget de 2008 à la réunion de notre Conseil exécutif national. À cet égard, nous avons alloué pour cette année 2,5 millions de dollars aux activités que nous entreprendrons dans le cadre de cette campagne.

Une courte vidéo de deux minutes a été présentée à la plupart des congrès des divisions provinciales. En outre, toutes les régions ont discuté de PPP et se sont engagées à participer à notre campagne de dénonciation de la vraie nature des PPP, c’est-à-dire la privatisation coûteuse et la reddition de comptes diminué de services publics essentiels.

Sur la scène nationale, nous sommes à créer deux nouveaux postes temporaires associés à cette initiative. Une coordonnatrice nationale, la consœur Mary Catherine McCarthy et une conseillère nationale aux communications, la consœur Karin Jordan, dont le mandat sera de diffuser l’information et de coordonner le travail antiprivatisation dans l’ensemble du SCFP.

Nous avons décroché d’importantes victoires à Edmonton, où le conseil municipal a rejeté la solution en PPP pour un complexe de sports, et à Québec, où des administrateurs de la santé se sont joints aux travailleurs de soutien du SCFP pour dénoncer un projet d’hôpital en PPP.

Le 2 mai, 50 000 travailleurs ont protesté contre la privatisation des soins de santé à Montréal, pendant que des activités d’appui avaient lieu dans de nombreuses collectivités ailleurs au Canada.

Nous avons bien d’autres défis à relever, car l’ampleur des PPP envisagés est sans précédent dans l’histoire de notre syndicat. Les conservateurs de Stephen Harper font la promotion des PPP et ils ont des alliés dans les médias, comme en fait foi le cahier de plus de cinq pages publié par le National Post sur les avantages des PPP.

Au printemps, j’ai rencontré quelques premiers ministres et de nombreux élus municipaux. Tous subissent des pressions pour avoir recours aux PPP, mais ils demeurent méfiants et sont ouverts à nos recherches, car les travaux critiques qui analysent les détails des PPP sont rares.

De nombreuses régions ont élaboré des plans de riposte aux PPP et nous avons incité toutes les sections locales à collaborer avec leurs divisions provinciales pour assurer la coordination de la lutte.

Notre lutte à la privatisation revêt de nombreuses formes. Nous avons appuyé des conférences de presse régionales et publié les avis juridiques de Steven Shrybman sur les lois de la C.-B. et de l’Alberta pour la mise en œuvre de l’Accord sur le commerce, investissement et la mobilité de la main-d’œuvre (ACIMMO). On peut trouver des documents connexes ici

En outre, nous répondons à la nécessité de mieux informer les membres et nous avons élaboré et offert un nouveau cours sur les partenariats public-privé, un nouveau cours de cinq jours sur la lutte à la privatisation et des ateliers de quatre heures sur la privatisation et la sous-traitance, offerts à diverses rencontres sectorielles.

Nous pouvons nous attendre à ce que ce dossier exige beaucoup de temps dans un avenir rapproché. Mais en travaillant ensemble et avec l’appui du mouvement syndical et de nos alliés des coalitions et des groupes communautaires, je sais que nous pouvons gagner et faire face aux défis si importants que doit relever l’ensemble du pays.

2. Congrès des divisions provinciales

Comme je le signalais dans mon rapport trimestriel précédent, nous avons amorcé notre saison des congrès des divisions du printemps à Saskatoon et à Calgary, avec les congrès du SCFP-Saskatchewan et du SCFP-Alberta. Au cours des dix dernières semaines, nos huit autres divisions provinciales se sont réunies en congrès :

  • Congrès spécial du SCFP- Québec – 27 mars 2008, Montréal  

Le SCFP-Québec se réunit aux deux ans. Son prochain congrès régulier aura donc lieu en 2009. Mais un congrès spécial d’une journée a été convoqué pour tenir des élections à la présidence de la division, après la retraite du confrère Mario Gervais, qui a été président de la division pendant six ans. J’ai assisté au congrès et j’ai remercié le confrère Mario au nom de l’ensemble de notre syndicat national pour son leadership et son engagement à titre de vice-président général de notre Conseil exécutif national.

La consœur Lucie Levasseur (section locale 2051, Télé Université) a été élue présidente et a par la suite été nommée vice-présidente générale à notre Conseil exécutif général. Félicitations consœur, nous sommes impatients de travailler avec vous.

La nouvelle vice-présidente régionale pour le Québec est la consœur Nathalie Stringer (section locale 4041, Air Transat). Félicitations, consœur !

  • Congrès du SCFP-Nouveau-Brunswick – du 3 au 5 avril 2008, Fredericton, N.-B.

 Environ 200 délégués du SCFP-Nouveau-Brunswick se sont réunis au Fredericton Inn afin d’établir la politique de la division pour la prochaine année. Le congrès a accueilli notamment la Coalition de la santé du N.-B. et la Coalition des services de garde à l’enfance. Les deux tiers de nos membres du N.-B. sont en négociation cette année et les délégués ont réaffirmé leur pacte de solidarité.

Les élections municipales de mai 2008 ont été un sujet chaud, tout comme la lutte aux PPP et à la privatisation sous toutes ses formes. Le ministre provincial de la Santé a laissé entendre qu’il pourrait envisager un hôpital en PPP et les spéculations vont bon train sur des autoroutes et autres services publiques en PPP.

  • Congrès du SCFP-Nouvelle-Écosse – du 6 au 9 avril 2008, Wolfville, N.-É.

Un nombre record de délégués se sont rassemblés à Wolfville, dans la magnifique vallée de l’Annapolis, en Nouvelle-Écosse.

La Nouvelle-Écosse est toujours en situation de gouvernement minoritaire et, malgré l’immense victoire remportée par la coalition des syndicats de la santé, dont le nôtre, le gouvernement MacDonald est bien décidé à promouvoir les PPP.

Darrell Dexter, leader du NPD provincial et chef de l’opposition officielle à la législature, a pris la parole au congrès et a dénoncé les PPP, ainsi que la réticence du gouvernement à protéger l’assurance-maladie publique et son refus d’accroître les services de garde à l’enfance. Le NPD est en tête dans les sondages et nos membres sont prêts aux prochaines élections, qui pourraient être déclenchées d’un moment à l’autre.

Les délégués se sont fermement opposés au rapport Corpus Sanchez sur la soi-disant réforme du système de soins de santé et le SCFP poursuivra sa collaboration avec la coalition des syndicats de la santé et la Fédération du travail de la Nouvelle-Écosse.

  • Congrès du SCFP-C.-B. – du 16 au 19 avril 2008, Vancouver, C.-B.

Plus de 600 délégués se sont réunis à Vancouver pour discuter de politique et se préparer aux élections municipales de l’automne et aux élections provinciales de mai 2009.

Le conférencier invité Michael Shuman, de la société américaine Small Mart, a parlé de ce qui rend les collectivités dynamiques, dont des salaires équitables et des gouvernements qui reconnaissent que les subventions aux grandes sociétés sont inefficaces, tandis que les petites entreprises sont un allié naturel des travailleurs qui veulent garder leur emploi et protéger la qualité de vie de leur collectivité.

Il a loué les efforts déployés par le SCFP-C.-B. pour dénoncer la crise qui sévit dans le secteur manufacturier partout en Colombie-Britannique.

Les délégués ont adopté des douzaines de résolutions et se sont engagés à assurer la défaite du gouvernement Campbell en 2009, en plus d’appuyer un plan d’action qui continue à promouvoir des collectivités et un environnement durables.

  • Congrès du SCFP-Manitoba – du 23 au 26 avril 2008, Brandon, Manitoba

Quelque 200 délégués se sont réunis à Brandon afin d’établir des politiques pour nos 25 000 membres du Manitoba.

L’atmosphère était plutôt sombre lorsque les délégués se sont engagés de nouveau à faire pression sur le gouvernement provincial afin qu’il mette en œuvre des mesures concrètes contre la violence conjugale, dans la foulée du meurtre de la militante de la section locale 500 Shannon Scromeda, 25 ans, qui a succombé aux blessures que lui a infligées son conjoint.

Les délégués se sont aussi engagés à promouvoir la santé et la sécurité au travail en proposant des plans de campagne anti-violence afin d’attirer l’attention sur le dossier critique de la violence au travail.

  • Congrès du SCFP-Terre-Neuve-et-Labrador– du 5 au 7 mai 2008, St. John’s, T.-N.

Le congrès s’est ouvert sur un hommage rendu aux membres du personnel et aux militants qui venaient tout juste de conclure une convention de quatre ans au nom des 4 000 employés des conseils scolaires, des bibliothèques, des services de soutien en santé et des sociétés d’État de la province. L’accord provisoire prévoit des hausses salariales de 8 %, 4 %, 4 % et 4 %. Il va sans dire que les délégués étaient extrêmement fiers de leur comité de négociation.

Les délégués ont aussi approuvé une hausse de la capitation, ainsi qu’une motion visant à accorder une libération syndicale à plein temps au président de la division.

Le confrère Wayne Lucas a été élu par acclamation à la présidence pour un 10e mandat consécutif.

  • Congrès du SCFP-Î.-P.-É. – Les 8 et 9 mai 2008, Charlottetown, Î.-P.-É.

Environ 80 délégués se sont réunis à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, un lieu de travail représenté par le SCFP, pour leur congrès annuel du SCFP-Î.-P.-É.

Une semaine avant le congrès, un service très émouvant a eu lieu à la mémoire de la consœur Donalda MacDonald. Plus de 125 personnes y assistaient, dont les consœurs Judy Darcy (présidente nationale émérite) et Julie Davis (jusqu’à tout récemment directrice générale de l’organisation et des services régionaux), qui, avec des amis de toujours comme Dianne Mackenzie (présidente de la section locale de Donalda, la 1770), le confrère Leo Cheverie (section locale 1870) et le confrère Jacques Sirois (conseiller à la retraite), ont évoqué avec émotion la vie de la consœur Donalda.

Le congrès a passé à travers tout son ordre du jour et a adopté des résolutions antiprivatisation en réponse aux plans du gouvernement provincial qui songe à un PPP pour le réaménagement des foyers de soins Manor Homes. Le SCFP s’est fermement opposé à une telle mesure.

La vice-présidence générale qu’occupait la consœur Donalda a été comblée à la réunion du Conseil exécutif national d’avril. Le confrère Daniel Légère (président du SCFP-Nouveau-Brunswick) a été élu vice-président général. Le poste de vice-président régional (N.-B.) qu’occupait le confrère Légère a été comblé par la consœur Sandi Harding (section locale 2745). Félicitations au confrère Légère et à la consœur Harding pour leurs nouvelles fonctions.

  • Congrès du SCFP-Ontario – du 21 au 24 mai 2008, Niagara Falls, Ontario

Un peu plus de 900 délégués se sont réunis à Niagara Falls pour le congrès annuel du SCFP-Ontario.

Ils ont réaffirmé leur engagement envers le renforcement des négociations dans tous les secteurs, ainsi qu’envers la lutte contre la privatisation et la poursuite de leurs objectifs en matière d’égalité.

Félicitations aux dirigeants de la division, le confrère Sid Ryan, président, et le confrère Fred Hahn, secrétaire-trésorier, tous deux réélus pour un mandat deux ans.

3. Recrutement

Du 1er mars au 31 mai 2008, le SCFP a accueilli 18 nouvelles unités de négociation d’un bout à l’autre du Canada, avec un peu plus de 500 membres. Plus de cinquante campagnes sont en cours ou envisagées. Si elles réussissent, 17 000 nouveaux membres joindront les rangs du SCFP.

La Nouvelle-Écosse a fait parvenir une lettre aux 3 300 membres du secteur des soins de longue durée dans le but d’étendre le recrutement du SCFP au secteur des services communautaires. L’exercice a permis de créer de nombreux contacts productifs.

Un membre-organisateur à temps plein de Terre-Neuve-et-Labrador travaille au recrutement dans les services ambulanciers et auprès des brigadiers scolaires. Nous attendons toujours les décisions du conseil du travail dans le secteur de la santé, décisions qui détermineront la tenue des votes d’allégeance.

Le Nouveau-Brunswick attend aussi une décision du conseil du travail qui aura des répercussions sur le recrutement dans le secteur des services ambulanciers. Les ingénieurs d’exploitation ont présenté une demande visant à séparer les travailleurs des services médicaux d’urgence de l’unité provinciale des employés. Si le conseil des relations de travail accepte la demande, nous sommes confiants de pouvoir remporter le vote d’allégeance qui en découlera.  

Par une faible marge, les travailleurs de la SAQ au Québec ont décidé de joindre les rangs d’un syndicat indépendant plutôt que ceux du SCFP. Par contre, nous avons conclu une entente de service avec les chauffeurs d’autobus de Chambly-Carignan-Richelieu. La formation en matière de recrutement se poursuit dans les sections locales.

Dans la région de l’Ontario, les organisateurs travaillent fort à la préparation de nombreux votes d’allégeance à tenir dans la foulée des demandes de consolidation et de vente d’entreprises. L’Hôpital général de North Bay, le Comté d’Essex, le conseil scolaire de district séparé de Waterloo, la municipalité régionale de Peel et la Ville de Kitchener en sont à diverses étapes de ces processus. Un membre-organisateur fait du repérage dans le secteur universitaire pour fournir des données au Comité de coordination des travailleurs d’université de l’Ontario dans le but de déterminer des secteurs cibles.

Nous avons accueilli environ 300 nouveaux membres de la région sanitaire Northern Manitoba après un deuxième vote entre le SCFP, les Métallos et les TUAC. Ces membres appartenaient à l’UIES et c’est ce syndicat qui a organisé le vote d’allégeance. On évalue d’autres possibilités de recrutement dans la région du Manitoba dans le cadre d’un projet de repérage et de ciblage.

La Saskatchewan attend patiemment les décisions du conseil des relations de travail dans le secteur de l’éducation. Il reste à voir si le récent changement de gouvernement aura un effet sur nos efforts pour obtenir les négociations à l’échelle provinciale dans ce secteur.

L’ Alberta a de nombreux projets en cours, notamment dans le secteur des conseils scolaires. Des modifications apportées dernièrement à la structure du système de santé créeront des possibilités de recrutement dans les services médicaux d’urgence et pourraient donner lieu à des scrutins de deuxième tour dans le secteur de la santé.

En Colombie-Britannique, tant le SEH que le SCFP sont très actifs sur le front du recrutement. Les travailleurs de l’enseignement postsecondaire, des municipalités, des transports, des bibliothèques et de la santé veulent toujours être représentés.

Enfin, bien que la Division du transport aérien ait perdu la dernière campagne de recrutement chez SkyService, le contact sera maintenu et nous demeurons confiants qu’une campagne future donnera un meilleur résultat.

4. Grèves et lock-outs

 

PROVINCE

 

 

 

S. L.

 

 

 

EMPLOYEUR

 

 

 

Nbre de MEMBRES

 

 

 

Début de la grève

 

 

 

DURÉE

 

 

 

Québec

 

 

 

1450

 

 

 

Journal de Québec

 

 

 

75

 

 

 

22 avril 2007

 

 

 

 

 

 

Québec

 

 

 

1872

 

 

 

Journal de Québec

 

 

 

112

 

 

 

22 avril 2007

 

 

 

 

 

 

Québec

 

 

 

2808

 

 

 

Journal de Québec

 

 

 

74

 

 

 

22 avril 2007

 

 

 

 

 

 

5. Lock-out au Journal de Québec

 

Le 22 avril a marqué un triste anniversaire pour nos 252 membres des sections locales 1450, 1872 et 2808, qui sont maintenant dans la rue depuis un an. En 40 ans de relations, il s’agit de leur premier conflit de travail avec le Journal de Québec.

Les membres continuent à publier leur propre quotidien, le Média Matin Québec, très populaire auprès des résidents de la ville de Québec. Plus de 8 millions d’exemplaires ont été distribués au cours des 12 derniers mois.

Deux membres lockoutés, la consœur Marie-France Loubier et le confrère Marc Fortier, ont assisté aux dix congrès des divisions provinciales pour raconter leur histoire. Ils ont reçu un accueil extraordinaire à chaque congrès. Les délégués les ont écoutés relater cette lutte épique et ont ouvert leur cœur et leur portefeuille à ces braves membres.

En tout, environ 400 000 $ ont été recueillis en dons individuels, en promesses des sections locales et des divisions et en dons appariés par le SCFP national.

Il s’agit sans conteste de l’un des conflits de travail les plus importants de toute l’histoire du mouvement syndical au Québec et il est essentiel que nos confrères et consœurs du Journal de Québec sachent qu’ils ne sont pas seuls, que 570 000 membres d’un bout à l’autre du pays les appuient.

Au nom de notre syndicat, je tiens à remercier tous les délégués aux 9 congrès pour leur gentillesse, leur solidarité et leur générosité.

6. Rencontres stratégiques

  • 2e rencontre des fiduciaires de régimes de retraite, du 12 au 14 mai – Ottawa, Ontario

 Environ 75 fiduciaires de régimes de retraite du SCFP se sont réunis à Ottawa du 12 au 14 mai 2008 pour discuter des nombreux défis que doit relever le SCFP sur ce front.

La conférence présentait trois conférenciers de renom. D’abord, Murray Gold, avocat et expert en régimes de retraite, a souligné trois défis auxquels font face les régimes de retraite : leur développement qualitatif et quantitatif, la réglementation des marchés financiers et la lutte contre les PPP.

Puis, Éric Pineault, professeur à l’UQÀM, a examiné les mécanismes et les effets désastreux des PPP.

Enfin, Diane Urquhart, analyste financière et dénonciatrice, a montré que le Canada doit de toute urgence agir contre les crimes financiers.

  • Conférence de l’Association des bibliothèques canadiennes, du 21 au 24 mai 2008, Vancouver, C.-B.

Le SCFP a encore une fois été très visible à la conférence annuelle de l’Association des bibliothèques canadiennes, à Vancouver.

En plus de tenir notre stand et de parrainer le principal conférencier invité, nous avons transmis notre message : les bibliothèques municipales et celles des écoles publiques, des universités, des collèges, des hôpitaux et des écoles de droit assurent le dynamisme des collectivités. Je remercie sincèrement les membres des sections locales 402-02, 523, 458, 1169 et 391 pour l’aide qu’ils nous ont apportée au stand.

Le SCFP est le syndicat de choix pour les travailleurs et travailleuses des bibliothèques canadiennes. En effet, nous comptons 81 sections locales de bibliothèques qui regroupent plus de 10 000 membres dans toutes les provinces.

  • Conférence du FCM – Du 30 mai au 2 juin 2008 – Québec, QC.

Plus de 1 900 délégués ont assisté à la conférence de la Fédération canadienne des municipalités de cette année. Pour la cinquième année de suite, le SCFP a accru sa visibilité en faisant du lobbying et en consolidant ses relations avec les maires et conseillers municipaux de tout le pays.

Cette année, comme dans le passé, des centaines de délégués sont passés par le stand du SCFP pour y recueillir de la documentation sur les PPP, l’infrastructure ou le financement viable, et discuter d’un vaste éventail de sujets concernant les cités et villes du Canada. Nous avons également assisté aux sessions et écouté les groupes d’experts et les conférenciers invités.

Je tiens à remercier les sections locales 30, 37, 79, 87, 301, 500 et 1169, 4545 qui ont fait preuve d’engagement en envoyant des délégués à la conférence. J’aimerais aussi remercier le président du secteur municipal du SCFP-Québec et plusieurs membres du Conseil exécutif national du SCFP pour tout ce qu’ils ont fait pendant cette activité de trois jours. Le SCFP comptait un nombre record de participants, qui ont tous fait de nombreux contacts et participé à beaucoup de discussions significatives sur des sujets qui touchent les membres du SCFP.

Le SCFP représente 150 000 membres dans le secteur municipal de tout le Canada.

7. Assemblée générale du Congrès du travail du Canada

Environ 1900 délégués, dont autour de 300 membres du SCFP, se sont réunis à Toronto du 26 au 30 mai 2008 dans le cadre de l’assemblée générale triennale du CTC.

Des dossiers comme les changements climatiques, les questions autochtones, la privatisation, la santé et la crise dans le secteur manufacturier ont été débattus tout au long de la semaine. J’ai été incroyablement fier de la participation des délégués du SCFP à tous les débats qui ont eu lieu dans la salle de l’assemblée.

Le CTC a décerné au Dr Henry Morgentaler son Prix pour service remarquable à l’humanité.

Les délégués ont aussi approuvé la création d’une commission pour examiner les structures du CTC et des enjeux clés, dont le maraudage et les faux syndicats, comme le Christian Labour Association of Canada (CLAC), dominés par les employeurs.

Félicitations aux membres du SCFP qui ont été élus ou nommés au Conseil exécutif du CTC.

  • Marie Clarke Walker, réélue vice-présidente exécutive du CTC
  • Lucie Levasseur, vice-présidente, action positive
  • Toni Karner, section locale 4207, vice-présidente jeunesse
  • Lynn Taylor, section locale 6010 du SEH-SCFP, vice-présidente de la diversité, travailleurs handicapés
  • Victor Elkins, section locale 6010 du SEH-SCFP, vice-président de la diversité, travailleurs LGBT
  • Joanne Webb, section locale 4800 du SCFP, substitut à la vice-présidence de la diversité, travailleurs autochtones
  • Ali Mallah, section locale 79, substitut à la vice-présidence de la diversité, travailleurs de couleur

 

Je siège également à titre de vice-président au Comité et au Conseil exécutifs du CTC.

8. Retraites

Mes félicitations et mes remerciements les plus sincères aux membres du personnel du SCFP suivants qui ont annoncé leur retraite. Au nom de l’ensemble de notre syndicat, merci pour toute une vie d’engagement envers les membres et merci d’avoir rendu notre syndicat meilleur par votre travail et votre dévouement.

  • Consœur Carolyn Kirby, bureau d’Oshawa (1er avril 2008)
  • Consœur Linda Holmberg, bureau de Nanaimo (1er mai 2008)
  • Confrère Graham Deline, bureau national (1er juin 2008)
  • Consœur Carmela Allevato, bureau régional de la C.-B. (1er juin 2008)
  • Confrère René Fortin, bureau national (1er juillet 2008)
  • Confrère Michael Dunn, bureau de Kitchener (1er août 2008)
  • Consœur Claire Hébert, bureau de Saint-Jean (1er août 2008)
  • Confrère John Elder, bureau national (1er août 2008)
  • Confrère Andrew Huculak, bureau régional de la Saskatchewan (1er septembre 2008)
  • Consœur Lin Pennesi, bureau de London (1er octobre 2008)  

9. In memoriam

J’offre mes sincères sympathies aux familles de trois de nos retraités qui sont décédés : le confrère Gerald Patterson est décédé le 3 avril 2008, le confrère Michael Harper est mort le 25 mai 2008 et le confrère Ronald Blundon est décédé le 2 juin 2008. Ron Crawley, membre de notre personnel du bureau national, est décédé le 27 mars après un courageux combat contre le cancer.

Mes sympathies aussi au confrère Michael Hurley (président du CSHO et membre du Conseil exécutif national) dont la mère Margaret est morte le 1er juin 2008.

10. Conclusion

En terminant, je crois que vous conviendrez avec moi que les membres du SCFP sont toujours aussi occupés et qu’ils arrivent à réaliser des choses incroyables pour nos membres.

À mon avis, pour assurer l’avenir, il faut connaître et apprécier notre histoire.

Le 28 mai, j’ai eu le privilège d’assister à un dîner offert par la section locale 1000 (Syndicat des travailleurs de l’énergie) en hommage au confrère Kealey Cummings. Les amis et collègues de travail ont souligné les plus de 50 années d’appartenance et de militantisme du confrère Kealey au SCFP, au NPD et dans l’ensemble du mouvement pour la justice sociale.

C’était un hommage bien mérité pour l’un des pères fondateurs de notre syndicat. Le confrère Kealey et des milliers d’autres militants et membres du personnel ont bâti notre syndicat et nous leur devons beaucoup.

J’aimerais également remercier tout spécialement le confrère René Fortin, qui prend sa retraite le 1er juillet, après 28 années de service au sein du personnel de notre syndicat.

René a servi avec distinction nos membres et ses collègues de travail. Au cours des cinq dernières années, il a travaillé à mes côtés à titre d’adjoint exécutif et les mots me manquent pour exprimer la valeur de sa solidarité et de son amitié.

Merci confrère……………merci. Au nom de tout notre syndicat, je te souhaite une longue et heureuse retraite.

Et à chacune et chacun de vous…..merci pour votre travail infatigable et votre engagement envers nos 570 000 membres, jour après jour. J’espère que vous pourrez tous prendre du repos avec votre famille cet été.

En toute solidarité,

Le président national,

PAUL MOIST