Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Chères consœurs,
Chers confrères,

Les Nations Unies ont décrété le 3 décembre « Journée internationale des personnes handicapées » afin de sensibiliser davantage les gens au sujet des luttes auxquelles les personnes ayant un handicap sont confrontées partout dans le monde.

Le Canada a été, en fait, le premier pays à inclure une protection juridique pour les travailleuses et les travailleurs ayant un handicap dans sa Charte des droits et libertés, une réalisation dont tous les Canadiens et les Canadiennes peuvent être fiers.

L’an dernier, le SCFP a constaté les avantages d’une campagne de sensibilisation sur les droits des personnes ayant un handicap qui s’est déroulée toute l’année, « Solidaires et capables », lancée par le Comité national des personnes ayant un handicap du SCFP. Cette campagne réussie a entraîné une formation pour les membres du personnel et les membres sur l’obligation de prendre des mesures d’adaptation; la création d’affiches, de fiches d’information et de dépliants sur les préoccupations des personnes ayant un handicap; la mise sur pied de coalitions avec de nombreuses organisations de défense des personnes ayant un handicap de partout au Canada; et divers événements et activités de sensibilisation locaux partout au pays.

Cette année, les activités de défense des personnes ayant un handicap organisées par le SCFP sont principalement des activités internationales, alors que le SCFP travaille avec des organisations comme le Congrès du travail du Canada, le Conseil des Canadiens avec déficiences et d’autres groupes de la société civile pour s’assurer que le gouvernement fédéral respecte ses obligations en vertu de la Convention relative aux droits des personnes handicapées des Nations Unies, ratifiée par le Canada le 11 mars 2010.

Le 20 mars 2014, le Canada a présenté son rapport initial au comité des Nations Unies au sujet de sa conformité avec les obligations de la Convention.

Au cours de l’automne, le Comité national des personnes ayant un handicap du SCFP travaillera avec le Conseil des Canadiens avec déficiences sur un rapport parallèle au rapport officiel du gouvernement fédéral. Le SCFP est engagé à tenir le gouvernement responsable et à s’assurer que le Canada respecte ses obligations de manière ferme et significative qui permet d’assurer un réel soutien aux millions de Canadiennes et de Canadiens, et aux milliers de membres du SCFP, vivant avec un handicap chaque jour.

Que peuvent faire les membres du SCFP?

  • S’assurer de comprendre les droits des personnes ayant un handicap. Assister à l’atelier d’une semaine du SCFP sur l’obligation de prendre des mesures d’adaptation ou demander que cet atelier soit offert dans les locaux de leur section locale. Pour plus d’information, il faut visiter scfp.ca/ education-syndicale. Pour les fiches d’information et d’autres documents sur les droits des personnes ayant un handicap au travail, il faut visiter scfp.ca/les-droits-des-personnes-handicapees.
  • Prendre connaissance du rapport du gouvernement fédéral présenté aux Nations Unies au ccdonline.ca.
  • Écrire à leur député pour lui souligner l’importance que le Canada élabore des plans concrets pour une action significative et mesurable pour faire avancer ses obligations internationales.

Ensemble, nous pouvons assurer que les droits de nos membres, et de toutes les personnes handicapées, sont protégés et améliorés.

Nous vous prions d’accepter nos salutations solidaires.

Le président national,
Paul Moist         

Le secrétaire-trésorier national,
Charles Fleury